..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Angel Ford- ou d'un rêve à l'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angel Ford

avatar

Féminin
Messages : 1
Localisation : Sur le Hell's Ship
Humeur : Lasse mais déterminée

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Angel Ford- ou d'un rêve à l'autre    Mar 13 Sep - 14:51

    Commençons par ton nom... Je m'appelle Angel Ford. Mais je préfère que l'on m'appelle Anne. Les anges n'existent pas, et je n'en serai jamais un.
    T'es pas un peu jeune pour être pirate ? J'ai seize ans. Peut-être moins, j'ai oublié.
    Et si t'étais pas libre comme l'air, tu s'rais chez qui ? Je ne me sens pas libre comme l'air. Je me sens enfermée sur ce navire. Mais je suis là par détermination. Mais si j'étais libre comme l'air ... Je serais loin, et surtout pas sur un navire. Je m'imagine souvent en Angleterre, portant de magnifiques robes, sirotant un thé dans un luxueux salon, confortablement assise dans un large et confortable fauteuil. Mais tout cela n'est que le fruit de mon imagination. Ce n'est en aucun cas ma vie.
    Et tu fais quoi de ta vie ? Matelot sur le Hell's Ship
    Et pirate, c'est une vocation ou t'as plus un rond ? Je me suis lancée sur un coup de tête. J'en avais pas envie. Mais vraiment pas envie. Pourtant, lorsque ma mère est décédée, je n'ai pas hésité une seule seconde. Je savais que je ne pourrais réaliser mon rêve à moi, alors j'ai réalisé le sien. C'est un peu comme une reconnaissance pour tout ce qu'elle m'a apporté, malgré tout ... Et puis, je suis logée. Avouez que c'est déjà un bon point.


    Et t'es plutôt gringalet ou baraqué ?


__Devant un miroir, je n'vois qu'une fille morose. Elle n'est pas bien épaisse, mais elle a dut être drôlement belle autrefois, quand elle se peignait et qu'elle portait quelque robe de soie fine. Maintenant, ses longs cheveux bruns sont attachés de façon presque superficielle. Elle a le visage angélique, des sourcils fins, mais son beau regard vert est atténué par des cernes permanentes qui accentuent sa douce peau blanche qui ne prend jamais de couleurs. Une bouche bien dessinée, de jolies pommettes, elle pourrait incarner la féminité même. Elle doit même être bien faite mais elle porte des vêtements d'hommes trop amples pour elle qui ne laissent deviner que quelques puériles formes. Si seulement elle s'alimentait plus ... Oui, si seulement je mangeais plus, si seulement je cessais de me priver de tout. Je pourrais peut-être grimper en haut du mat sans difficultés ; mais non, je met un temps énorme à atteindre le haut du mat. Je le monte à la force de l'esprit, à la détermination que j'ai pour ne pas me faire rabaisser, de montrer que j'en suis capable. Pour ma mère j'en suis capable. Mais je sens bien qu'un jour, mon frêle petit corps ne sera plus apte à supporter ma détermination presque dangereuse.


    T'es pas du genre à tenir tête au capitaine, au moins ?


__Je déteste, je hais (!) recevoir des ordres, et j'avoue avoir beaucoup de mal à obéir sans faire la moue. Je me sais indépendante et doté d'un caractère qui peut être le plus désagréable. Et le fait de n''être qu'une simple femme (et encore une enfant pour certaines personnes qui ne me connaissent que de vue) qui se doit d'obéir ne fait qu'amplifier ce trait de caractère. En plus d'être désagréable, je suis têtue. Je ne me sais faite que de défauts et c'est sûrement pour cela que je suis devenue très introvertie sur le navire. En gros, je n'ai pas d'amis. Et pourtant, je suis une éternelle curieuse, qui veut tout apprendre et tout savoir sur le monde qui l'entoure. J'ai donc appris à lire et à écrire d'une écriture qui en deviendrait presque belle lorsque j'écris quelques secrets poèmes. Mais c'est mon secret. Ma curiosité me pousse souvent à écouter certaines conversations que je n'aurais jamais dû entendre ; c'est grâce à cette fougue que je sais que je n'suis aimée de personne sur le navire. Je passe la plupart de mon temps à rêver d'une autre vie, d'un autre monde où les gens ne seraient pas ce qu'il sont. Le prince charmant existerait.
J'ai beau obéir presque sans difficultés, je n'en suis pas moins coléreuse. Je pars vite en vrille. Trop vite même. Et je devrais penser à me calmer. Malgré tout cela, je suis solidaire et même audacieuse, et j'ai confiance en moi et je devrais songer à devenir prudente. Je suis peut-être indépendante, mais je sais que j'ai besoin d'une personne qui saura comment s'y prendre avec moi pour apaiser la douleur qui fait rage dans ma poitrine.


    T'aurais pas une histoire à nous raconter ?


__Je suis née à Tortuga, il y a à peu près seize ans, dans un port. A croire que mon destin était déjà tout tracé. Et pourtant, je n'ai jamais aimé les ports. Ni par temps de pluie, ni par beau temps. Ces endroits m'ont toujours inspiré une sorte de dégoût. Avec le recul, je me dis que c'est à faute de ma mère.
J'ai grandi un peu partout. J'ai dormis un peu partout. Un peu avec tout le monde aussi. Et je n'ai jamais mangé à ma faim. Sauf lorsque j'ai commencé à travailler, mais c'est la période la plus sombre de ma vie et je préfère l'oublier. Bien que je sois incapable d'oublier.
Ma mère me racontait souvent des histoires de pirates, ces bandits, ces vagabonds qui vivaient sur la mer, qui tuaient, pillaient et massacraient. J'étais petite et cela m'épouvantait, je me souviens d’atroces cauchemars où je ne pouvait les éviter. Mais à l'époque, bien que mes nuits soient sombres et agitées, mes journées étaient emplies de ma joie de vivre passée. J'étais une enfant que tous aimait, tous les parents m'enviaient, les petites me jalousaient. Ma mère était tellement fière ! Je la revoie encore, elle et son sourire reflétant sa douloureuse expérience de la vie. Elle n'avait pas eu de chance. Mais alors, je suis née.
Qui est mon père ? Je ne le saurais jamais. Peut-être est-ce mieux pour moi. Peut-être est-ce un bandit ? Un de ces pirates ? Ma mère m'en parlait tant que maintenant, j'ai des doutes sur mon paternel. J'aimerais savoir qu'il est. Si je lui ressemble, si j'ai hérité de son nez, de ses yeux peut-être ? Ou est-il ? Est-il encore de ce monde ? Si seulement je pouvais le savoir. Il y a longtemps, je me suis faite une promesse ; le retrouver, qui qu'il soit. J'ignore si je serais capable de tenir cette promesse.

__J'ai donc grandi dans la rue, avec ses joies et ses déceptions. Le soir, maman disparaissait accompagné de vulgaires hommes. En fait, elle les attendait. C'était son métier. C'est là que j'ai vite déchanté parce qu'à l'époque, je croyais fermement au prince charmant, à l'Amour, le vrai, celui avec un grand A. Quand j'ai compris ce que faisait ma mère, tout s'est envolé, mes espoirs et mes rêves. Idem pour mon père : je suppose que je suis le fruit d'une envie incontrôlable, le fruit d'un plaisir sans amour échangé contre de l'argent. En fait, je suis le fruit de rien du tout. Je n'suis rien. Je n'aurais jamais dû venir au monde. Et j'suis la fille de personne.
C'était son métier. Et c'est vite devenu le mien. Ma mère m'a forcé. C'est à ce moment là que j'ai commencé à la haïr plus que tout au monde. Je n'voulais pas. Je n'voulais pas ! Je n'voulais pas faire plaisir aux messieurs. Je n'voulais pas être leur jouet contre quelques pièces ! J'ai tout compris : à quoi servaient les belles robes, les décolletés, les sourires exécutés au même instant qu'un hochement de sourcil, tout. C'est à cette époque-ci que j'ai commencé à devenir indépendante en pouvant enfin manger à ma faim. J'ai pris de jolies formes de femme d'ailleurs, mais elles sont bien loin maintenant.

__C'est quand on perd un proche, un parent qu'on se rend compte à quel point on tenait à lui. Je tenais à ma mère. J'aimais la savoir bien, heureuse, et je savais que je la rendais heureuse en travaillant avec elle, mais en moi une rage, une terrible rage accompagnée de sa haine grondait contre ma propre mère.
Et quand elle est partie, aussi vite que la vague, aussi calmement qu'un soleil couchant, j'ai eu mal. Mal dans la poitrine, mal d'avoir été si haineuse envers elle qui avait tout fait pour moi, pour que je mange à ma faim. Jusqu'à aller faire de moi une prostituée. Il fallait le faire. Bon nombre de mères n'auraient supporter voir leur fille jouer avec les hommes comme j'ai pu le faire.
Il fallait que je me rachète, que je me fasse pardonner, de quelque manière qui soit. Les pirates ... Elle m'en avait tellement parler qu'après l'avoir vu être balancée comme un vulgaire morceau de viande dans la fosse commune, je suis allée au port. Lieu sombre et triste de ma naissance. J'allais sacrifier ma vie, sacrifier mon propre rêve pour elle. J'ai été prise comme matelot. Je ne connais pas grand-chose à la mer. Quelques trucs. Les bases. Mais je dois être capable de me racheter. Maman n'est plus là, je suis seule maintenant, bien qu'elle vive son rêve à travers mes yeux et mon coeur.



    Ton prénom/pseudo :Ju'
    Ton âge : 16 ans.
    Comment as-tu découvert le forum ? Niet. Je cherchais un fofo RPG qui me plaisait, j'ai trouvé, fin de l'histoire :)
    Ta première impression : Yeaaaah, je vais enfin pouvoir renouer avec les RPG :D
    Le code du règlement : GoldyTreasure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlett C. Lewis

☼
avatar

Féminin
Messages : 1828
Localisation : A la proue de mon navire !
Humeur : Massacrante

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Angel Ford- ou d'un rêve à l'autre    Jeu 15 Sep - 8:45

Bienvenue sur Cap à l'Ouest, Angel ! Normalement c'est ton capitaine ou ton second qui doivent prendre en charge la correction de cette fiche, mais comme Angel est un personnage de ma création et que je sais que Thétis est peu disponible en ce moment, je vais m'occuper de toi. =)
En plus l'avantage c'est qu'il n'y a pas grand chose à dire. Peut être te conseiller une petite relecture pour chasser les quelques petites fautes d'accord qui se sont glissées par-ci par-là. AH oui, sinon dans ton histoire tu dis que tous les enfants sont jaloux de ton personnage. Cependant, j'imagine que déjà, Angel, confinée dans l'univers des femmes, est assez éloignée des autres enfants, et eux, qui connaissent bien des choses sur l'univers des adultes puisque la population infantile de Tortuga est surtout constituée de gosses des rues, la voient d'un oeil assez méprisant. Ils peuvent la jalouser car elle a un toit et de jolis habits, mais guère plus, leurs univers sont trop éloignés. L'enfant d'une prostituée ne quitte pas ou peu la maison de passe et les femmes. Aussi, j'imagine qu'Angel ne voit pas sa mère s'en aller pour travailler, mais plutôt lui fermer la porte de leur chambre pour accueillir un ivrogne. Bien sûr ce ne sont que des pistes, si tu en choisis d'autres n'hésite pas à les justifier par les choix de la mère en matière d'éducation de sa fille.

Je te souhaite bon courage pour le fignolage de cette fiche, à bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capalouest.1fr1.net
Thétis L'Égyptienne

♠
avatar

Féminin
Messages : 404
Localisation : Hell small Boat.
Humeur : Frivolle !
MessageSujet: Re: Angel Ford- ou d'un rêve à l'autre    Sam 17 Sep - 19:37

Coucou poussin ! =)

Je te laisse faire avec la grande cap'taine de ce forum, mais sache que personnellement, je n'ai rien à redire de plus sur ta fiche ! J'ai même hâte de voir la petite Angel à bord ^^

à très bientôt j'espère !

_________________

♠️ Seconde du Hell Small Boat.♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlett C. Lewis

☼
avatar

Féminin
Messages : 1828
Localisation : A la proue de mon navire !
Humeur : Massacrante

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Angel Ford- ou d'un rêve à l'autre    Jeu 29 Sep - 13:19

Des nouvelles, Angel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capalouest.1fr1.net
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Angel Ford- ou d'un rêve à l'autre    

Revenir en haut Aller en bas
 

Angel Ford- ou d'un rêve à l'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap à l'Ouest ! :: Toi ? Devenir pirate ? Laisse-moi rire... :: Tu veux vraiment embarquer ? On va voir...-