..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Constance Dupuis .:: Mieux vaut être malheureuse seule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Constance Dupuis

*

Féminin
Messages : 17
Localisation : Tortuga
Humeur : Désabusée
MessageSujet: Constance Dupuis .:: Mieux vaut être malheureuse seule    Jeu 26 Mai - 22:49


    Commençons par ton nom... Mes parents m'ont nommé Constance. Un prénom doux, pour une jeune femme timide certes, mais je l'apprécie. Lorsque j'étais au couvent, j'étais mademoiselle Dupuis, fille d'un marchand en pleine faillite. Sur Tortuga on me surnomme «l'Élégante», peut-être est-ce ironique, car selon moi l'élégance n'existe aucunement ici
    T'es pas un peu jeune pour être pirate ? Qu'on m'en préserve ! J'ai dix-huit ans et je me fiche que vous me jugiez jeune ou pas.
    Et si t'étais pas libre comme l'air, tu s'rais chez qui ? En France bien sûr ! Douce France, j'aimerais tellement ne pas l'avoir quittée... Vivre au couvent ou même dans la rue serait préférable à cette île d'odieux pirates.
    Et tu fais quoi de ta vie ? Je perds pathétiquement mon temps sur Tortuga, quittant mon foyer à la recherche d'aventures, rêvant d'évasion. Je suis enfermée ici et j'ai bien tenté d'obtenir de l'aide mais c'est comme si tous les habitants de cette île n'étaient que d'horribles gens.
    Et pirate, c'est une vocation ou t'as plus un rond ? Pirate, moi ? Jamais ! Mon mari, cet homme que je m'efforce d'aimer mais que je crains bien trop en est un. J'aurai dû m'en apercevoir avant qu'il m'emmène ici pour partir à l'aventure et me laisser mourir à petit feu.


    Et t'es plutôt gringalet ou baraqué ? Je ne peux nier qu'aux premiers abords, j'ai l'air d'une jeune femme douce et fragile, mais je me débrouille très bien toute seule et je n'ai guère besoin de votre aide ! Pas très grande sans pour autant être trop petite, je possède un silhouette gracile et élancée. Au temps de ma vie en France, je semblais plutôt terne ou même malade, mais en raison de mes expéditions sur l'île, je semble être en pleine santé physique bien que je garde malheureusement toujours l'air d'une faible jeune femme sans danger. J'ai des cheveux d'un blond doux, des yeux noisette légèrement dorés et des lèvres pleines. Je ne pense sincèrement pas être d'une beauté à couper le souffle, mais de toute manière, cela vaut mieux que de me promener partout sur l'île trop fardée comme toutes ces catins. Lors de mes escapades secrètes, j'enfile en général une paire de bottes, des pantalons trouvés au hasard ainsi qu'une chemise à jabot. Néanmoins, lorsque j'apparais en public, je m'efforce d'avoir l'air présentable, et c'est avec distinction que j'arbore de belles robes qui ne sont ni trop vulgaires ni trop inadéquates au climat. Je possède beaucoup de parures rapportées de je ne sais où par mon pirate de mari que je me refuse à porter, sachant pertinemment qu'elle furent autrefois la propriété d'une autre. De plus, cet homme ne mérite aucunement que je fasse des efforts pour lui faire plaisir !

    T'es pas du genre à tenir tête au capitaine, au moins ? Je tiens tête à qui je veux, d'abord ! Puis de toute manière, tout cela ne vous regarde pas. Oui, je suis entêtée et il n'y a malheureusement que la violence qui peut me faire changer d'avis, et mon mari l'a parfaitement compris. Élevée dans un couvent, je suis plutôt prude et timide bien qu'il m'arrivait autrefois d'être celle qu'on réprimandait pour courir dans les couloirs ou bien ignorer le couvre-feu. Que de légères folies me direz-vous, mais il y va sans dire qu'à l'époque j'étais heureuse. Je suis une personne franche et bien éduquée et je n'ai aucune crainte d'avouer que je refuse de sympathiser avec un habitant de Tortuga. Parfois je discute quelque peu avec une domestique mais je ne l'apprécie guère et j'en ignore la raison. Peut-être suis-je devenue aigrie... Parfois trop effacée et maladroite lorsque je côtoie des gens avec lesquels je ne désire aucunement tisser des liens, on me pense mélancolique. Il est vrai que je le suis quelque peu, mais ce que tous semblent ignorer c'est mon envie d'évasion cependant toujours freinée par la peur qui me ronge. La peur de l'inconnu, la peur du danger. Je suis plutôt indépendante et préfère être seule, mais je sais très bien que je ne pourrais jamais faire quoi que ce soit de risqué sans le soutien de quelqu'un. Savoir que je pourrais fuir mais que je ne le fait pas car personne ne m'épaule me tue plus rapidement que le simple fait de croupir ici.

    T'aurais pas une histoire à nous raconter ?Je suis née en France, à Paris plus précisément. Mon père était un marchand de fourrures dont le commerce battait de l'aile en raison de l'importation de peaux de meilleure qualité en provenance de la Nouvelle-France. Sur le bord de la faillite, il se réfugia dans l'alcool et le peu de réconfort qu'il pouvait trouver auprès de prostitués, négligeant sa femme enceinte ainsi que ses nombreux enfants mourant de faim les uns après les autres. Ma mère décéda en me donnant naissance, et mon père se retrouva seul et sans le sous au milieu d'une dizaine d'enfants. C'est sans aucun remord (du moins, je me plais à l'imaginer) qu'il nous dispersa, mes frères, mes soeurs et moi-même où on voudrait de nous. Je fus donc envoyée au couvent très jeune, et ce fut au courant dee dix-sept années que je passais auprès des soeurs que je réussis à réunir toutes ces informations me concernant, mon père ne m'aillant légué que son nom. J'eus la chance de recevoir une éducation et de devenir une parfaite femme à marier. Cependant, je ne désirais rien de tout cela: j'avais vécu toute ma vie au couvent et l'inconnu m'effrayait bien trop. Je me refusais à entrer dans les ordres, et c'est ce qui occasionna ma rencontre organisée avec William Leigh, un Lord anglais. Il n'était pas répugnant, loin de là, mais quelque chose dans son air, dans ses manières trahissait quelque chose que je n'arrivais pas à saisir. C'est d'ailleurs sans avoir le temps de m'en rendre compte que je fus mariée à cet homme, ne m'y opposant pas plus que j'aurai dû. Nous devions partir pour l'Angleterre dans la semaine à venir, et c'est précisément à cet instant que mon calvaire débuta.

    On m'embarqua sur un bâteau à l'allure peu recommandable portant le nom de «La Revanche», accosté dans un port malfamé que je ne connaissais guère pour finalement apprendre que mon mari n'était autre que le second du capitaine du navire pirate sur lequel je me trouvais. Le voyage fut long et pénible et je me doutais bien que nous ne faisions pas route vers l'Angleterre. Mon arrivée avait causé beaucoup de problèmes au sein du navire, personne ne s'attendant à me voir débarquer. J'en déduisis que rien de mon mariage avec William n'avait été prémédité par ce dernier, et j'avoue avoir espéré sottement que peut-être n'était-il pas si horrible que cela. Il devenait de plus en plus violent et je devenais de plus en plus rachitique, ne sortant pas de ma cabine et refusant presque systématiquement la nourriture. N'importe quelle maladie aurait pu m'emporter en quelques jours. Je vivais des crises d'anxieté extrêmes qui attisaient la fureur de mon mari et je le surpris même en pleine discussion avec le capitaine sur la possibilité de se débarasser de moi.

    Néanmoins ils n'en firent rien et je débarquais sur l'île de Tortuga complètement déboussolée, au bord du malaise pour finalement me faire installer, non sans aggressivité dans une grande demeure à l'écart de la vie de l'île. Je suis depuis enfermée sur Tortuga et malgré mes supplications, personne ne daigne m'aider. Mon mari revient à terre une fois par mois et c'est l'enfer. C'est d'ailleurs pourquoi je fuis le quotidien en m'aventurant dans la partie inhabitée de l'île, rêvant de fuir et de retrouver le confort et l'innocence de mon couvent français.



    Ton prénom/pseudo : Rwaaph, Raphaëlle
    Ton âge : 16 ans
    Comment as-tu découvert le forum ? Je me promenais par un jeudi soir pluvieux sur le net en me disant que je devrais vraaaaaaiment terminer ce devoir de science jusqu'à ce que BAM, je tombe sur le forum :D
    Ta première impression : «Omagad, des bâteaux » dit la fille qui est allée voir Pirate des Caraïbes 4 hier.
    Le code du règlement : Ok par Scarlett
    Autre:Je me suis permis de choisir un autre avatar que celui qui était proposé en tentant cependant de garder les caractéristiques physiques de l'image. Néanmoins si ça ne convient pas, je changerais avec plaisir :')





Dernière édition par Constance Dupuis le Dim 29 Mai - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlett C. Lewis

☼

Féminin
Messages : 1828
Localisation : A la proue de mon navire !
Humeur : Massacrante

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Constance Dupuis .:: Mieux vaut être malheureuse seule    Dim 29 Mai - 9:46

Bienvenue, Constance ! Ravie de voir que cette fiche a été rapidement finie, et que le prédéfini soit pris par quelqu'un de si motivé !
Voici quelques détails qu'ensemble nous pourrons facilement corriger : Dans ta description physique , tu dis que Constance apprécie d'être plus bronzée. Sache qu'aucune jeune femme élevée dans un couvent ne pourrait penser ça. Le bronzage étant un signe de pauvreté et de travail manuel, tout jeune femme bien élevée considéraient la pâleur comme un signe de beauté apparente. Aujourd'hui, la donne s'est inversée, ce qui amuserait beaucoup -ou choquerait, au choix- les jeunes femmes du 18e. Pour le mariage au sortir du couvent, ça ne pose pas de problème, je viens de vérifier, par contre j'ignore si les enfants adoptés, à peine dotés d'un nom, pouvaient être mariées, ou si elles devaient rester à vie dans les ordres. Mais peut être t'es-tu déjà documentée là-dessus.

Voilà, bon courage pour ces menues corrections !

Pour ton avatar, aucun problème, je trouve l'image bien choisie ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capalouest.1fr1.net
Constance Dupuis

*

Féminin
Messages : 17
Localisation : Tortuga
Humeur : Désabusée
MessageSujet: Re: Constance Dupuis .:: Mieux vaut être malheureuse seule    Dim 29 Mai - 15:19

    Merci beaucoup ! J'ai corrigé la partie relative au teint dans ma présentation, et je dois avouer que je n'y avait aucunement pensé en rédigeant ma fiche. Pour ce qui est du mariage au sortir du couvent, je m'étais documentée moi aussi. Pour les jeunes filles de la classe sociale de Constance, je n'ai néanmoins rien trouvé de clair à ce sujet, mais j'ai lu qu'au XVIIIe en France, une sorte de «révolution sentimentale» avait eu lieu, impliquant que les gens se mariaient plus par amour que pour affermir sa position sociale. C'est pourquoi j'ai supposé qu'un pirate sous une fausse identité se ficherait bien de savoir qui il épouse, tant qu'elle lui plaît. Néanmoins je peux comprendre que les unions entre les classes sociales trop distinctes pouvait peut-être causer problème (je n'ai rien trouvé à ce sujet).

    Donc si vous le désirez, je changerai volontier la situation de Constance avant son entrée au couvent pour faciliter le tout :')
    Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlett C. Lewis

☼

Féminin
Messages : 1828
Localisation : A la proue de mon navire !
Humeur : Massacrante

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Constance Dupuis .:: Mieux vaut être malheureuse seule    Lun 30 Mai - 8:57

Bon, comme je n'ai rien trouvé là-dessus et que ça ne me semble pas impossible, je pense qu'on peut laisser ça comme ça. De toute façon, n'a n'aura pas une incidence énorme sur le personnage une fois à Tortuga ^^ Je vais donc te valider tout de suite ! :D En espérant que tu te plairas sur le forum, et que ton jeu sera plaisant. Tu peux dès maintenant créer ta fiche de relations, chercher un partenaire de RP et poster ton journal de bord.

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capalouest.1fr1.net
Constance Dupuis

*

Féminin
Messages : 17
Localisation : Tortuga
Humeur : Désabusée
MessageSujet: Re: Constance Dupuis .:: Mieux vaut être malheureuse seule    Lun 30 Mai - 10:38

Merci beaucoup ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Constance Dupuis .:: Mieux vaut être malheureuse seule    Aujourd'hui à 10:32

Revenir en haut Aller en bas
 

Constance Dupuis .:: Mieux vaut être malheureuse seule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap à l'Ouest ! :: Toi ? Devenir pirate ? Laisse-moi rire... :: Tu veux vraiment embarquer ? On va voir... :: D'accord, on t'embarque, tu nettoieras le pont !-