..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Revenir d'entre les morts donne soif !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bram Clemens Alkemade

~
avatar

Masculin
Messages : 76
MessageSujet: Revenir d'entre les morts donne soif !   Ven 15 Avr - 12:48

« C’est pas possible…

- J’te dis qu’si vient voir s’tu m’crois pas »

Les deux hommes laissèrent leurs occupations en plan et convergèrent vers la Jambe de Bois, entrainait par une rumeur folle qui circulait en ville : Alkemade serait encore en vie. Tous le monde avait vu le Bloody Revenge revenir au port de Tortuga, en pleine nuit d’orage, comme un mauvais présage mais on avait eu pratiquement aucune nouvelle depuis : l’équipage n’était pas descendu à terre et outre un homme accompagné d’un esclave noir, personne n’avait osé s’en approcher. Et là, un gamin s’était mit à courir dans tout Tortuga en criant à qui veut bien l’entendre que le Capitaine du Bloody Revenge venait de pousser les portes de la Jambe de Bois en pleine après midi… Cela avait mis un coup aux rumeurs disant que le Bloody était un navire fantôme hanté par des spectres ne sortant que la nuit, mais surtout, ça avait attisé la curiosité de beaucoup de monde… Alkemade, tout le monde le croyait mort, quelque part dans les abysses à discuter avec le vieux Poséidon, jouant les âmes des hommes aux dés avec le Diable.

Prêt de la taverne, la foule s’était massée, cherchant à apercevoir parmi les clients le célèbre capitaine. Tous le monde y allait de sa petite histoire : il ferait dans les quatre mètre d’envergure, ses yeux serait des flammes et sa barbe un nuage de fumée noire infernale ; sa voix résonnerait comme le tonnerre et son haleine de souffre s’enflammait quand il s’énervait. Bien sûr, beaucoup était déçu de se rendre compte que les rumeurs étaient infondées…

En effet, il était là… Assis à une table au centre de la taverne, Alkemade avait fait rapprocher trois autres tables de la sienne pour accueillir sa consommation et celle de ses gars. Bien sûr, aucun d’entre eux n’avait l’air commode mais de là à dire qu’ils étaient échappés de l’Enfer… Toutefois, leurs tables étaient soigneusement évitées par les autres clients, si bien qu’une sorte de périmètre de sécurité s’était formé autour des quelques membres d’équipage du Bloody. Les autres clients murmuraient à voix basses en leurs jetant des regards en biais tandis qu’eux se laissaient aller à de grands éclats de voix de temps à autres… Et là-dessus on pouvait dire que la rumeur était en partie fondée : la voix d’Alkemade portait loin, comme un roulement de tonnerre et son rire puissant et gras ne permettait pas de déterminer s’il riait de bon cœur ou s’il s’agissait d’un rire menaçant dont il avait le secret…

De sa haute et large stature, Alkemade trônait au centre du regroupement de tables, comme le Christ lors de la cène. Sauf que ses apôtres à lui n’avaient rien de sains : borgnes couverts de cicatrices, tueurs psychotiques bardés d’armes en tous genres et autres hommes de la mer à la peau presque aussi tannées que celle de leur capitaine…

Tous ce beau monde riait entre eux, parlait entre eux et Alkemade, tel un chef d’orchestre donnait le ton et la mesure des discussions. Soudain, se levant de toute sa grandeur, il tonna en retirant son tricorne.

« Et alors vieille gargotière !? Tu vois donc pas qu’on est à sec ici ! Ton meilleurs tord-boyaux, maintenant ! Bouahahahahah ! »

Il envoya une claque magistrale dans le dos d’un de ses hommes qui en eu un instant le souffle coupé.

« C’est la tournée de vôt’Capitaine les gars alors profitez en ! BOuahahahhaha ! »
Les « hourras pour l’Cap’taine » de ses hommes finirent de glacer le sang des autres clients tandis que la tenancière leur faisait porter deux futs entiers de sa réserve personnelles.

« C’tout ?... Allez remet nous ça vieille guenon ! »

Alkemade, d’un geste théâtrale, plein de vanité et de grandeur lui jeta une bourse pleine qui s’ouvrit en touchant le parquet sale, répandant sur le sol une rivière de pièces d’ors de tous les pays imaginable par l’homme. Restant interdite un instant, la tenancière reprit du poil de la bête, ramassa la bourse et demanda à ses deux plus jeunes et jolies serveuses de s’occuper de « ces charmants messieurs »… A leurs protestations elle répliqua que « l’Argent peut bin v’nir du trou du cul d’l’Enfer, ç’en reste pas moins d’l’argent ».

C’est ainsi qu’Alkemade se retrouva avec deux nouvelles chopes pleine et une jolie jeune fille qui pourrait être sa fille sur les genoux, riant aux éclats en buvant à grandes rasades ses consommations, sa barbe absorbant ce qui coulait de ses lèvres avant de venir se frotter aux jeunes gorges des serveuses peu farouches… Une bien belle journée pour un retour à Tortuga en somme…

_________________
Il y a deux types d'hommes : ceux qui subissent l'Histoire et ceux qui la forgent... Et toi gamin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Mckenzie

•
avatar

Masculin
Messages : 56

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Revenir d'entre les morts donne soif !   Ven 15 Avr - 20:29

C’était une journée comme les autres à une exception près, un ragot courrait et pas n’importe lequel. La Terreur des mers, celui qui aurait sympathisé avec les démons de l’enfer, picolerait à la taverne la Jambe de Bois. Tout le monde en ville en parlait. Seuls les sourds n’étaient pas au courant. Par conséquent, les ouï-dire arrivèrent rapidement aux oreilles du vieux Mckenzie.

Lorsqu’il entendit la rumeur, il était étendu sur le sable chaud de la plage à regarder le vaste étendu d’eau devant lui… En tout cas, c’est ce qu’il aurait dit si on lui avait demandé, mais on sait tous qu’il admirait plutôt le spectacle de la jolie jeune fille qui se baignait. Alors qu’il contemplait les courbes de la demoiselle, une autre femme vint le troubler avec les paroles qu’elle gueulait à la baigneuse.

- Faut qu’t’aille à la taverne! On dit qu’l cap’taine du Bloody Revenge est là avec son équipage!

Évidemment, comme tous pirates qui se respectent, Alexander savait qui était le capitaine du fameux navire Bloody Revenge. Il avait entendu parler de ce mythique personnage et de son équipage un millier de fois au moins. Par conséquent, il ne fallait absolument pas manquer cette chance de voir en personne cette légende. C’est pourquoi, il se leva et se dirigea rapidement à la taverne.

Rendu, il poussa bruyamment la porte et se plia en deux pour reprendre son souffle. Ayant couru depuis la plage, cette exercice physique l’avait épuisé. Après avoir retrouvé une respiration normale, il chercha du regard ce célèbre pirate. Le vieil homme remarqua vite qu’on évitait l’équipage attablé au centre qui faisait un boucan d’enfer. Il supposa, donc qu’ils devaient appartenir au Bloody Revenge. De plus, leur capitaine devait être cet homme imposant au centre avec la jolie courtisane sur les genoux. Sans aucune gêne et crainte, il marmonna dans sa barbe sachant qu’il avait peu de chance qu’on entende ses dires.

- Ouain, faut pas croire tout c’qu’on dit. Les légendes exagèrent toujours trop la réalité. C’n’est qu’un vieil homme ordinaire. C’est plutôt décevant… Mais ils ont l’air à savoir s’amuser.

Cependant, en voulant aller les rejoindre à leurs tables, une horrible catastrophe arriva. Le vieux Mckenzie mit le pied sur une chope vide qui traînait à terre. Il perdit l’équilibre et, malheureusement, il ne tomba pas sur le plancher. Au contraire, d’une manière tout à fait mystérieuse et impressionnante, dans sa chute, il se trouva à pousser la fille des genoux du capitaine pour prendre sa place. Bref, maintenant, il se trouvait assit sur Alkemade un bras autour du cou.

- Sacrebleu! Je ne pourrais pas faire une meilleure impression que ça… D’habitude ça m’arrive seulement quand j’bois trop et en général, c’est sur les genoux d’une demoiselle que j’atterrie…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serafin Romero

*
avatar

Masculin
Messages : 685
Localisation : Dans les rues de Tortuga
Humeur : Joyeuse ! -^v^-

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Revenir d'entre les morts donne soif !   Sam 16 Avr - 18:08

Les oreilles de Serafin commençaient à bourdonner. Il se terrait dans la taverne depuis ce qui lui semblait être des heures. Il avait été parmi les premiers à venir voir de leurs propres yeux si la rumeur du retour d'Alkemade était vraie. Il avait flairé l'odeur d'une superbe occasion et avait déserté l'échoppe familiale aussi vite que possible.

Mais la taverne était si bruyante qu'il avait beaucoup de mal à saisir le moindre mot de la part du fameux capitaine - en dehors des vociférations à base de demande d'alcool et des gros rires graveleux à l'attention des filles.

Il avait donc fini par aller supplier la tenancière de le laisser donner un coup de main aux serveuse, au moins pour débarrasser. Celle-ci avait cédé dès lors que Serafina vait précisé qu'il ne demanderait aucun salaire. Tout ce qui l'intéressait, c'était de se rapprocher du capitaine légendaire (mais le plus discrètement possible).

Laissant aux filles le soin d'apporter les choppes pleines et d'aguicher les marins, Serafin commença donc à ramasser les brocs vides et à essuyer les tables et le sol maculés. Il trouvait qu'il s'en sortait plutôt bien quand il laissa échapper de ses bras chargés une choppe qui alla rouler... Jusque sous le pied du vieux Mckenzie.

La scène se déroula comme au ralenti sous le regard horrifié de Serafin : le vieillard trébucha, culbuta contre la jeune femme assise sur les genoux du capitaine, et finit à sa place, un petit rire nerveux pour toute excuse.

Le garçon ne savait pas s'il avait envie d'éclater de rire à la vue du vieux enlaçant la terreur des mers ou s'il aurait préféré rentrer dans un trou de souris dans l'espoir que personne ne le voie. Figé par l'hésitation, il resta là, les bras chargés de vaisselle sale, ses grands yeux tout ronds braqués sur l'improbable couple, la bouche légèrement entrouverte de stupéfaction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bram Clemens Alkemade

~
avatar

Masculin
Messages : 76
MessageSujet: Re: Revenir d'entre les morts donne soif !   Mer 20 Avr - 20:33

La petite sauterie battait son plein : Alkemade donnait de la voix en engloutissant des galons entier d’alcool avant de tapisser la jeune femme sur ses genoux d’embrassades lubriques et humide de rhum. Sa belle barbe tressée était tellement imbibée d’alcool qu’elle gouttait mollement sur la poitrine offerte. Les autres membres d’équipage n’étaient pas en reste, s’enivrant comme de bons pirates tout en attirant parfois une serveuse contre eux. L’équipage du Bloody avait beau être recruté dans ce qui se fait de plus désabusé sur terre, l’alcool fait et fera toujours son petit effet sur les esprits.

Mais alors qu’Alkemade arrêtait de couvrir la gueuse de baisers pour lever à nouveau le coude, humidifiant à grandes rasades son gosier trop sec de trop embrassé, il se passa un événement improbable qui fit taire toute l’assemblée : un gamin, visiblement recruté en hâte pour pallier au soudain manque d’effectif venait de faire tomber une chope. Jusque là rien de bien extraordinaire… Mais de combien étaient les chances pour qu’un vieillard marche sur la dite chope ? Et de combien encore étaient elles pour qu’il s’écroule sur les genoux d’Alkemade ?

La serveuse se retrouva les quatre fers en l’air, le cul dans une flaque poisseuse, mélange de graisse et d’alcool, tandis qu’Alkemade riait aux éclats avant de baisser les yeux sur le vieillard, se qui coupa net son rire… C’est à ce moment que le silence se fit.

En effet, le Capitaine avait brutalement cessé de rire et braqué son regard sur la personne désormais sur ses genoux. L’arrêt brutal de l’éclat de voix avait fait taire son équipage, ce qui avait fait retenir son souffle à l’assemblée tandis que la tenancière se demandait déjà si elle allait devoir racheter des meubles, voir même un parquet.

Tous le monde fixait l’étrange couple sans rien dire, se lançant par moment des regards apeurés. Les matelots du Bloody avaient déjà braqués leurs yeux sur ceux d’Alkemade… Il était là le signal… Le Capitaine du Bloody Revenge était un peu lunatique… Bipolaire par moment même… Et quand il cessait de rire aussi brutalement pour poser un regard fou sur quelqu’un l’issue était toujours incertaine.

Un regard fou… C’est exactement ce regard là qu’Alkemade venait de jeter sur l’autre vieillard. Son visage était figé, la bouche entrouverte ruisselante d’alcool, la barbe humide… Un regard plein de flamme, brillant d’une folie difficilement dissimulable… Un regard de démon en quête de massacre…

La tension monta d’un cran, les matelots du Bloody regardaient déjà autours d’eux en portant la main à leurs armes tandis que d’autres se préparaient déjà à bondir sur le Capitaine pour le retenir dans sa fureur : mettre le feu à la Jambe de Bois quelques jours après son retour à Tortuga, c’était peu être un peu raide, même pour le Tyran des Mers…

Mais contre toute attente, au lieu d’enfoncer le crâne du vieil homme dans la table, Alkemade éclata d’un rire gras, tonitruant dans le silence, avant de frapper un grand coup du plat de sa main dans le dos de l’écossais.

« BOUAHAHAHA ! Et alors mon gars, on s’pâme d’vant l’Capitaine Alkemade !? Pas b’soin d’tant d’familiarité pour boire un coup, allez prend une chope ça t’f’ra tenir debout vieux corbeau ! Bouahah ! »

Une autre tape magistrale plus loin et Mckenzie était relevé et poussé en direction d’une chaise amenée pour lui par un des matelots du Bloody qui s’étaient remis à rires à boires… Ils avaient l’habitude des réactions imprévisibles d’Alkemade et mettaient moins de temps à s’en remettre que le reste de l’assemblée qui elle était encore partagée entre le rire gêné et l’incrédulité.

Alkemade attrapa une chope qu’il posa devant l’écossais, la remplissant jusqu’à la faire déborder d’un des meilleurs rhums de la taverne.

« Allez ! Cul sec si t’es un homme ! »

A ce moment là, il voulut se resservir et remarqua qu’il n’avait pas de bouteille à portée de bras. Il leva donc sa tête hirsute et interpella un gamin chargé de vaisselle qui le regardait la bouche ouverte.

« Hey freluquet ! Ferme donc ton clapet, pose ton bordel et ramène moi du tafia ! Et au pas d’course ! »

Bien que de nouveau joviale, sa voix laissait cependant clairement comprendre qu’un refus n’était pas de rigueur…

_________________
Il y a deux types d'hommes : ceux qui subissent l'Histoire et ceux qui la forgent... Et toi gamin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Mckenzie

•
avatar

Masculin
Messages : 56

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Revenir d'entre les morts donne soif !   Sam 23 Avr - 19:39

Toujours assis sur les genoux du capitaine du Bloody Revenge, le vieux Mckenzie avait beau observer le regard d’Alkemade, il n’arrivait pas à savoir comment cet incident allait se terminer. Le regard fou du capitaine ne révélait absolument rien. Allait-il finir la journée avec quelques cicatrices d’une violente bagarre ou bien allait-il s’en sortir avec une simple gueule de bois? D’une manière ou d’une autre, il s’en sortirait vivant, ça il en était convaincu. Il était peut-être un petit vieux gringalet, mais l’écossais savait se défendre. Et puis, ce n’était pas la première fois que cette miss la Fortune lui jouait des tours comme celui-là. Ce vieillard avait une tendance presque malsaine de se mettre dans la merde partout où il allait.

Alors qu’il s’apprêtait à sortir de cette position des plus gênantes (sa réputation de coureur de jupons allait en prendre un coup), il reçut une forte tape et finit assis, cette fois-ci, sur une chaise libre. Pour oublier ce qui venait de se passer, mais surtout parce qu’il ne refusait jamais un verre de rhum, il prit la chope qu’on lui offrait et la vida d’un coup. Après l’avoir déposer sur la table bruyamment, il beugla à tous.

- Si un jour, on m’avait dit que j’allais rencontrer une légende de la piraterie et que je finirais sur ses genoux, jamais je ne l’aurais crus. Sacrebleu que non, je ne l’aurais jamais cru!

Tandis qu’Alkemade commandait de nouveau du rhum, le vieux Mckenzie ramassa la fameuse chope fautive et la lança au gamin.

- Mieux vaut l’enlever tout de suite, faudrait pas que ça recommence à nouveau.

Tout en attendant de pouvoir remplir à nouveau sa chope, le vieil homme en profita pour mieux observer l’équipage du Bloody Revenge. Ils avaient tous l’air du premier au dernier de sympathiques gaillards avec leur regard de meurtriers et leurs nombreuses cicatrices… Bref, un vrai équipage de pirates qui en aurait long à raconter à propos de leurs aventures sur les mers. Mais il y avait une question qui lui brûlait la langue depuis qu’il était devant eux.

- Alors, est-ce que c’est vrai que vous avez navigué dans les eaux sombres de l’Enfer? Vous avez sûrement vécu des choses extraordinaires depuis votre disparition, il y a de cela cinq ans à peu près…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serafin Romero

*
avatar

Masculin
Messages : 685
Localisation : Dans les rues de Tortuga
Humeur : Joyeuse ! -^v^-

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Revenir d'entre les morts donne soif !   Mar 17 Mai - 8:15

Le petit doigt de la main droite de Serafin avait visiblement de bons réflexes, parce que c'était lui qui avait rattrapé la chope vide que McKenzie avait lancé au garçon. Celui-ci avait cligné des yeux en anticipation du bruit que ferait l'objet tombant au sol, avant de s'apercevoir d'un air presque hagard qu'il l'avait bel e bien rattrapée. Après un court instant de latence, il fit demi-tour et se rua dans les cuisines pour y déposer tout son bazar.

Il avait encore du mal à croire que le fameux capitaine Alkemade lui avait adressé la parole... Bon, il ne lui avait pas chanté un éloge non plus, mais c'était tout de même un grand moment dans la vie de Serafin !

Légèrement nerveux, il s'empressa d'attraper une brassée de chopes bien remplies et fonça directement en direction de la table qui attirait tous les regards. Il déposa le tout devant les pirates assoiffés, sans faire attention à la mousse qui dégoulinait lentement de sa chemise (léger inconvénient de l'idée - pourtant ingénieuse ! - consistant à prendre des chopes dans ses bras histoire d'en amener plus).

Puis, ne sachant pas trop quoi faire, il récupéra encore quelques chopes vides, en tentant de se faire tout petit, mais en exécutant des gestes assez lents pour pouvoir observer et écouter ce qu'il se disait à la table...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangarre Alvarez

*
avatar

Féminin
Messages : 16
MessageSujet: Re: Revenir d'entre les morts donne soif !   Mer 1 Juin - 16:58

*Décidément, il y a foule aujourd'hui!*

Voilà ce que pensait Sangarre en entrant dans a taverne. Les clients et clientes potentiels s'empilaient déjà dans son esprit de catin...

*Mais c'est Alexandernichou!!! et il est à côté d'un drôle d'oiseau...*

La magnifique donzelle aux traits exotiques s'avança sans hésiter vers la table où son habitué prenait place. Secouant son jupon de satin rouge, provoquant une myriade de tintement métallique avec ses bijoux, elle prit place sans aucune gêne sur les genoux de Mckenzie. Avec son plus beau sourire empreint de malice, elle roucoula à son intention :

Alexandernichou! Ça fait un bail! Je vais finir par croire que tu en voit d'autre, des catins!

En voyant son air complètement ahuri, elle éclata de rire. Elle avait parfaitement conscience des marins qui la mangeaient des yeux et rien ne l'amusait plus que de les surprendre avec un choix aussi étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bram Clemens Alkemade

~
avatar

Masculin
Messages : 76
MessageSujet: Re: Revenir d'entre les morts donne soif !   Jeu 2 Juin - 13:19

Mckenzie beuglait, Alkemade tonitruait, les marins du Bloody faisait de même… Tout allait bien dans le meilleur des mondes en somme. A la réflexion du vieil écossais, le Tyran des Mers éclata de son rire si particulier, un rire gras et puissant qui partait de quelque part entre les tripes, l’estomac et ses énormes poumons tout en ramassant un peu de mucus pour s’alourdir un peu plus avant de sortir… Un rire charmant pour n’importe qu’elle femme à marin.

Le calme ne revint pas mais l’écossais se pencha vers Alkemade pour lui crier quelque chose. N’entendant rien dans ce brouhaha, le capitaine du se pencher vers l’autre vieil homme, l’écoutant d’un air distrait en avisant une jolie donzelle qui venait d’arriver, des bijoux clinquants partout et dotée d’une croupe dont le roulis ferait chavirer les cœurs de n’importe quel loup de mer.

Prenant son air le plus grave et le plus mystérieux, Alkemade attendit que le gamin ramène d’autre verres pour se lever, une chope dans la main droite et la main gauche tendue devant lui, doigts écartés comme s’il invoquait on ne sait quel démon. Le silence se fit doucement tandis que les marins du Bloody ricanaient et murmuraient entre eux : quand Alkemade devenait trop théâtral cela pouvait mener à deux choses : une anecdote plus ou moins enjolivées, ou un massacre en règle… Mais là, en l’occurrence, le Capitaine semblait plutôt se diriger vers l’histoire de sa propre légende enrobée d’un peu de mystification histoire de…

D’une voix caverneuse, en se redressant de toute sa grande taille, il commença.

« Oooh Oui…Oh Oui moi et mes gars nous avons vu et vécu l’extraordinaire… Le Revenge à vogué là où personne n’a jamais vogué… »

Il fit lentement le tour de lui-même, posant son regard de braise dans le plus d’yeux possible… Il insista d’ailleurs un peu plus quand il s’arrêta dans les grandes mirettes de Serafin : les gosses, c’est toujours facilement impressionnable et Alkemade aimait bien voir les têtes blondes se décrocher la mâchoire et sursauter, y avait rarement meilleur public.

« Le Revenge à traverser des mers où l’eau est plus noire que l’encre et plus corrosive que le souffre ! Nous devions faire escale à toute heure pour réparer la coque et l’enduire de graisse et de résine pour limiter à peine les dégâts… Sur ces eaux voguait les navires perdues en mers depuis l’aube des temps et quiconque tombait à l’eau rejoignait ces âmes en peines jusqu’au jour du jugement dernier ! »

Il se redressa un peu plus si c’était possible, gonflant le torse comme un coq de basse cour avant d’engloutir une rasade de sa boisson et de jeter sa chope à travers la salle.

« Nous avons vogué vers des îles couverte de brume où la mer et le vent semble vouloir vous interdire tout accès ! Des îles entourées de tempêtes et de typhons, habitées par les démons de l’Enfer ! Une fois à terre, les îles elles même vous rejettent en tremblant et en tremblant encore… Les monstres qui les habitent ressemblent à des statues et un seul d’entre eux peut séparer la tête du corps de vingt honnêtes marins en l’espace d’une simple respiration ! »

L’auditoire était maintenant captivé… La quasi-totalité des gens ici présent ne penserait même pas à remettre en doute les paroles d’Alkemade et même lui, aidé par l’alcool, semblait perdre le fils entre réalité et fiction…

« Mais mon gars… »

Il regarda Mckenzie droit dans les yeux, le pointant d’un doigt presque accusateur.

« Toutes ces terres infernales ne sont rien en comparaison de l’antre du Diable lui-même… Oui, OUI ! Le Revenge à gonflé ses voiles jusqu’aux eaux rouges et sanglantes de l’Enfer… Dans la tourmente infernale et à travers les sept cercles infernaux, nous avons navigué le front haut, défiant les démons eux même de nous interdire le passage… Le Vieux en personne est venu sur le navire… A peine avait-il posé un de ses sabots fourchus sur le pont que les planches autours de ce maudit appendice commencèrent à pourrir et à suinter des vers et des mouches grosses comme un œil. D’un battement d’aile, il à gonflait nos voiles ! D’un coup de sabot sur la coque il à soulevé le navire, puis il à hurlé ses malédictions, il a damnés nos âmes en nous acceptants comme frères et égaux avant d’expédier nôtre coque de noix à travers les sept enfers… Nous avions souffert des mois entiers à naviguer dans ses eaux poisseuses chargées de cadavres et en moins de temps qu’il n’en faut pour cligner de l’œil, le Vieux nous avait renvoyé dans les mers mortelles, refermant derrière nous les portes enflammées de son royaume maudit… »

Il ménagea ici un silence, refaisant un tour sur lui-même pour observer les réactions de la foule. La plupart étaient complètement abasourdies et effrayés. Bon… Alkemade se laissa retomber lourdement sur sa chaise, l’air grave et tira de l’intérieur de son manteau une magnifique pipe en bois d’ébènes et de rose ouvragée qu’il commença à bourrer tandis que la catin qu’il avait avisé plus tôt venait se vautrer sur son compagnon de beuverie. Il éclata aussitôt de son rire tonitruant en allumant sa pipe dont la fumée, lourde de senteurs opiacées, laissait entendre qu’il ne fumait pas que le tabac.

« Eh bien, eh bien mon gars ! En v’la une mignone, tu nous la présente pas ? ! »

_________________
Il y a deux types d'hommes : ceux qui subissent l'Histoire et ceux qui la forgent... Et toi gamin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Mckenzie

•
avatar

Masculin
Messages : 56

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Revenir d'entre les morts donne soif !   Dim 5 Juin - 16:32

Le vieux Alexander attendait avec impatience la réponse de cette légende à propos de leur histoire. Si les rumeurs étaient fondées, le récit promettait d’être épique. Dès que le capitaine commença la narration de leur aventure dans ces eaux inconnues et dangereuse, l’écossais n'en perdit pas un mot. À l’observer, il avait l’air d’un jeune enfant qui se faisait racontait une histoire de pirates parcourant sept mers. Il vivait toute l’histoire dans sa tête et s’imaginait être l’un d'entre eux à bord du Revenge. À vrai dire, il était complètement hypnotisé par ce récit spectaculaire, tellement qu’il ne remarqua pas l’entrée de la plus belle femme de l’île et pourtant c’était dur de ne pas la voir avec tous les bijoux qui miroitaient à la lumière des lanternes.

Totalement captivé par l’anecdote, le vieux loup-de-mer sentit un frisson lui passer dans le dos quand le capitaine le regarda directement dans les yeux. Heureusement qu’il n’avait pas pris une gorger de rhum sinon il lui aurait sûrement tout recraché à la figure tellement ça le prit par surprise. Imaginez-vous la scène, le Tyran des mers arrosé par un mélange de rhum et de salive du vieil écossais. Non seulement il s’était assis sur ses genoux tel une pute, mais en plus, il lui aurait fait rater son récit et l’aurait arrosé… De quoi rendre le capitaine rouge de colère, ce que le pirate ne désirait pas. Au lieu de cela, il avala juste de travers sa salive.

Quand le capitaine termina de raconter sa légende, le vieux Mckenzie le regardait avec une pointe de jalousie, mais il était surtout ébahis. Jamais il n'aurait mis en doute ce qu’il avait entendu. Pour lui, tout était véridique.

- Eh ben, j’aurais tout fait pour faire partie de votre équipage afin de vivre ce périple des plus grandioses… Ça devait vraiment être quelque chose. Avez-vous pu au moins ramener un trésor de ses lieux maudits?

Au même moment, il vit et sentit un poids sur ses vieux genoux arthritiques. C’était sa catin préférée! Ahuris, il ne l’avait pas vu arriver, mais surtout, jamais il n’aurait cru qu’elle irait le voir en premier. En général, il était toujours le dernier servis par les filles de joie. Évidemment, un grand sourire presque édenté apparu sur sa face ridée et il gonfla son torse de fierté. On pouvait même lire dans son regard « Hé hé, c’est moi qu’elle a choisi et pas vous ! » Mais son sourire s’effaça rapidement dès qu’il entendit qu’elle le nommait Alexandernichou. Quand ils étaient tous seuls, ça ne lui dérangeait pas, mais devant du monde ça ne faisait pas tellement viril comme surnom… Surtout qu’il y avait Alkemade juste à côté.

- Combien de fois vais-je devoir te le répéter? Ne m’appelle pas ainsi quand on est en public? , marmonna-t-il à l’égard de la prostitué avec une pointe de découragement. Mais, tu sais très bien que je ne te remplacerai jamais. Tu es la meilleure dans ton domaine.

Il avait beau essayer de regarder ailleurs, mais quand il lui parlait, son regard allait toujours sur le décolleter plongeant de la pute ce qui était suffisant pour faire apparaître à nouveau son sourire. Mais réussissant à décrocher son regard du corps de la donzelle pour aller sur le capitaine du Bloody Revenge et sur son équipage.

- Eh bien, je présente la beauté exotique de l’île, Sangarre! Je vous conseille de l’essayer, elle vous enverra au septième ciel et même plus loin!!

Il prit sa chope et la vida cul-sec pour ensuite enfoncer sa vieille figure dans la poitrine ferme de la prostituée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangarre Alvarez

*
avatar

Féminin
Messages : 16
MessageSujet: Re: Revenir d'entre les morts donne soif !   Dim 5 Juin - 22:09

Sangarre eu une petit rire et ,tapotant gentiment la tête du vieux qui s'était enfoui la figure entre ses appâts, observa le compagnon de beuverie de son client ainsi que son équipage. Les solides gaillards qui étaient attablés avec eux semblaient plus qu'intéressés à la déclaration du vieux loup de mer. Elle leur offrit son plus beau sourire. Décidément, elle avait toujours le don de trouver plus de clients qu'elle ne pouvait en contenter en même temps. La fumée de la pipe d'Alkemade chatouilla agréablement ses narines. Portant son attention sur le légendaire capitaine, la jolie catin fit :

Je ne crois pas t'avoir déjà croisé dans les parages, trésor. T'es Alkemade, n'est-ce-pas? J'étais curieuse de rencontrer la légende et je dois avouer que je ne suis pas déçue.

S'installant plus à son aise sur les genoux de Mckenzie, elle défripa un peu son jupon carmin et secoua légèrement la tête, faisant onduler sa longue chevelure d'ébène et tinter ses boucles d'oreilles. Ses yeux en amandes d'un bleu profond semblèrent effectivement apprécier ce qui se présentait à eux car ils pétillaient allègrement. Le teint pâle, une bouche cramoisi au sourire aguichant, Sangarre avait beaucoup pour plaire. Elle avait parfaitement conscience qu'il fallait se montrer prudente avec ce genre d'homme, mais c'était ce danger intangible qui l'émoustillait et qui l'incitait à taquiner ce genre d'individu. La pute avisa de gamin qui servait à boire et lui demanda aimablement de lui apporter un verre et de quoi grignoter un peu. C'est qu'elle avait été occupée aujourd'hui, la belle Alvarez.

*Il est plutôt pas mal, lui aussi... Je n'ai que l'embarras du choix aujourd'hui on dirait.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serafin Romero

*
avatar

Masculin
Messages : 685
Localisation : Dans les rues de Tortuga
Humeur : Joyeuse ! -^v^-

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Revenir d'entre les morts donne soif !   Ven 24 Juin - 14:36

Honnêtement, Serafin avait été subjugué dès les premiers mots prononcés par le capitaine. Il rêvait de posséder la même voix grave et rugueuse qu'Alkemade, ne serait-ce que parce que commencer un récit par un « Oooooh oui... » de ce genre, ça vous glaçait le sang d'une assemblée en moins de deux, et il n'y avait rien de mieux pour captiver l'attention.

D'ailleurs Serafin était totalement captivé. Il buvait littéralement les paroles d'Alkemade, tant et si bien qu'il avait fini par reposer la vaisselle sale qu'il avait entrepris de débarrasser pour mieux se concentrer sur l'histoire.

Il aurait voulu poser des questions, en savoir plus, mais, pris par la tension palpable dans la pièce, il n'osa d'abord pas briser le silence. Et quand, enfin, il ouvrit la bouche, ce fut pour se faire interrompre par le cliquetis des fanfreluches d'une catin qui venait de jeter son dévolu sur McKenzie.

Serafin avait envie d'hurler «Mais enfin ! Vous ne voyez pas qu'on est occupés ?! » parce que, vraiment, qui aurait envie de s'encombrer de frivolités de ce genre quand il y avait tant de choses à apprendre de la part d'un homme aussi illustre qu'Alkemade ? Mais le vieux McKenzie n'avait pas l'air de cet avis, et finalement le capitaine non plus, puisque leur attention bifurqua d'un seul coup vers la catin en rouge.

Pour ne rien arranger, l'écossais fit l'éloge de la prostituée à présent bien installée sur ses genoux auprès du capitaine. Serafin ne la trouvait même pas belle. Elle était encombrée de bijoux, qui relevaient plus de la verroterie que de l'orfèvrerie, et le rouge tapageur de son jupon dénotaient une vulgarité qui ne plaisait pas au jeune garçon. Évidemment, son amour plus ou moins secret pour Lizelotte n'avait rien à voir avec son préjugé sur Sangarre. Le fait qu'elle ait – selon lui – interrompu le récit d'Alkemade non plus. Non, il avait décidé qu'il n'aimait pas cette fille, et c'était tout.

Il avait entamé un mouvement de retrait pour aller calmer ses nerfs en cuisine quand, cerise sur le gâteau, Sangarre lui ordonna de la plus vile manière qui soit de lui rapporter à boire (en réalité, elle le demanda discrètement et très poliment, mais Serafin bouillait de rage et à ce stade, il n'avait plus aucune objectivité). Avec un grommellement pour toute réponse, il se fondit dans la foule pour rejoindre les cuisines d'un pas traînant (et en oubliant sa vaisselle sale au passage).

Il manqua alors de marcher sur une vieille pomme fripée et vérolée. « Le portrait craché de la grande dinde ! » pensa-t-il en la ramassant. Il se retourna vers le petit groupe que formaient le capitaine, le vieil écossais, la prostituée et les marins avinés tout autour. Avec la foule autour de lui, il serait exempté de tout soupçon. Un petit sourire machiavélique au coin des lèvres, il visa rapidement et lança la pomme à la tête de la catin.

Son sang se glaça dans ses veines. Bien plus que lorsqu'Alkemade avait raconté son séjour en enfer. Car, cette fois-ci, c'était Serafin qui allait se retrouver six pieds sous terre. La pomme venait de s'écraser sur le crâne du capitaine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bram Clemens Alkemade

~
avatar

Masculin
Messages : 76
MessageSujet: Re: Revenir d'entre les morts donne soif !   Jeu 11 Aoû - 20:37

Il fut un moment où Alkemade passait un bon moment. Un instant hors du temps où tous les éléments étaient réunies et tendaient vers ce simple fait : le bonheur du Capitaine. Une catin ravissante, un compère d'âge égal et de l'alcool à ne plus savoir par où en boire.

Le vieil homme allait d'ailleurs ouvrir la bouche pour demander à l'écossais si la putain était libre ce soir. Le cas échéant, Alkemade se serait fait une joie de la secouer un peu à l'ancienne, de lui montrer ce que ça faisait d'avoir un véritable homme entre les cuisses et pas un de ces petits marins d'eaux douces. Et si elle n'était pas libre, il y mettrait le prix pour la libérer, voila tout, après tout, une putain est une putain.

Mais voila qu'une chose pour le moins étrange arriva : une pomme. Un simple fruit, tout à fait banal, quoiqu'ici un peu pourri. Mais un fruit qui s'écrasa. Et pas n'importe où : il s'écrasa très précisément sur la tempe d'Alkemade, éclatant dans un bruit mat de chair moisie se répandant sur un vieux visage.

Aussitôt, l'ambiance retomba comme un soufflé. A moins que ce ne soit les coutelas tirés des marins du Bloody qui jetèrent un froid. Tous regardaient de droite et de gauche en menaçant l'assemblée de leurs armes. Silencieusement, Alkemade sortit d'une poche intérieur de son lourd manteau un mouchoir de soie. Le geste avait révélé que sous son manteau le capitaine portait trois pistolets en bandoulière. Certes, ce n'était pas l'attirail complet du Tyran des Mers, mais tous le monde ici savait qu'il ne suffisait à Alkemade que d'un braquemart, de trois pistolets et d'une poignée de ses hommes pour mettre Tortuga à feu et à sang.

Délicatement, avec une lenteur calculée, il s'essuya le visage, une partie de la barbe et son épaule gauche maculée de jus pourri. Bien sûr, le geste semblait inutile au vue de l'usure et de la saleté déjà présente sur le manteau, mais cela lui donnait un prétexte pour la suite... Même si en soit il n'en avait aucunement besoin.

Rangeant son mouchoir il soupira dans le silence, son souffle prenant l'ampleur d'une tornade; coinçant sa pipe entre ses dents, il se leva d'un bond, empoignant d'une main puissante la lourde table de chêne devant lui. Déployant une force que tous le monde lui imaginait, il souleva d'une main le meuble massif et tous ce qu'il contenait pour le renverser, les pieds vers le plafond et la vaisselle complètement répandue et détruite par terre.

Un regard furieux balaya l'assemblée toute entière tandis que la même main qui avait renversée la table remettait en place le tricorne énorme et plumé du Capitaine. Ceci fait, elle glissa sur la poignée du braquemart et Alkemade dégaina la lourde lame torturée. Bien que tout indiquait qu'elle avait connue des milliers de batailles, son tranchant ne trahissait aucune imperfection, signe d'un entretien constant et régulier.

Puis ce fut le tonnerre. L'oeil flamboyant, le Tyran des Mers tonitrua en menaçant de la pointe de son arme l'ensemble de la taverne.

"QUI !? Qui est le diable de merdeux débile, le pourceau lépreux, le cul de jatte béjaune, la petite giclée de foutre d'arrière grand mère pesteuse qui a OSE signer son aller simple pour le dernier cercle de l'Enfer ! REPONDS ! Petite traîné unijambiste si tu n'veux pas que je foute le feu à c'taudis et à toute la putain de ville qui accueille ta misérable carcasse vérolée !"

Le flot, véritable tsunami d'insanité, avait était débité sans pause, sans reprendre son souffle, et sur le même ton puissant et rageur du début à la fin, une autre preuve s'il en fallait une de l'imposante taille des poumons du vieil homme du Revenge.

_________________
Il y a deux types d'hommes : ceux qui subissent l'Histoire et ceux qui la forgent... Et toi gamin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Revenir d'entre les morts donne soif !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Revenir d'entre les morts donne soif !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap à l'Ouest ! :: Terre ! Terre en vue ! :: Tortuga de Mar :: Les ruelles :: "La Jambe de bois", taverne de l'île :: La salle principale-