..
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mary Bell

♠
avatar

Féminin
Messages : 462
Localisation : Dans les parages
Humeur : Sanglante

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Sam 4 Déc - 12:46

« Yooooo ho ! Hissons noooos couleuuuuurs ! » chanta une voix forte dans la semi-pénombre du quai.

La nuit était tombée mais on y voyait encore clair grâce aux lampions et lanternes qui bordaient le quai et le ponton. Ponton qui tanguait dangereusement ce soir-là.

« Yooooo ho ! L'âme des piraaaaates ! Jamais ne... oulalaaaa ! D'puis quand y'a des virages ici ? » fit la dame joyeuse tandis qu'elle battait des bras pour retrouver un semblant d'équilibre.

Deux mains agiles l'agrippèrent aussitôt et la ramenèrent du bon côté des planches. Et l'ivre silhouette se mit à rire à gorge déployée. Elle se retourna vers son sauveur et posa une main sur les frêles épaules de son compagnon d'infortune, tandis que de l'autre, elle la pointa du bout du doigt, les autres étant occupés à retenir une bouteille de rhum en fin de vie.

« T'vois ma p'tite Thétis ! Faut s'méfier de tout ! Même de là où qu'on met les pieds ! C'est traître ! Tout est traître ! » s'emporta-t-elle en se rejetant en arrière.

Heureusement pour elle, elle avait une seconde aux réflexes aiguisées et Mary Bell ne finit pas à la flotte. Retenue par Thétis, elle lui passa un bras autour des épaules et reprit sa tirade autant que sa route.

« La mer ! Le sol ! Ce foutu ponton qu'est pas droit ! Les hommes ! Surtout les hommes. Les femmes ! Les femmes aussi ! Faut pas croire mais elles cachent de sacrés poignards dans leurs manches ! Des fois c'est piiiiire !!! qu'un homme. » Mary s'arrêta un instant comme gênée par quelque chose, puis elle eut un hoquet... et reprit comme si de rien n'était : « Les mecs, ca réfléchit pas plus loin que l'bout de leur queue ! Si si ! C'est tristement vrai. Y'a qu'à voir... Ooooooh ! Mon bateaaaaaaaau ! » s'exclama une Mary pompette tandis qu'elle s'élançait vaille que vaille vers la silhouette grise et sinistre du Hell's Ship.

« Regarde mon bébé, Thétiiiiis ! » s'écria Mary en tendant ses bras vers le navire, bientôt rejointe par l'italienne. « Mon p'tit bébé d'amouuuur ! Regarde-le ! Il est ma-gni-fique ! »

Mary avait un immense sourire étalé sur ses lèvres. Les yeux brillant d'admiration, et d'alcool. En effet, la pauvre bouteille de rhum qu'elle trimballait depuis le début de la soirée ne se vidait que dans son gosier et les dégâts éthyliques commençaient à apparaître. Mais pourquoi donc Mary Bell se saoulerait-elle alors qu'elle savait pertinemment qu'elle le regretterait dès les premières lueurs de l'aurore ? Mais parce qu'elle était une pirate voyons ! Et une pirate, ca boit de l'alcool. Ça fête le retour sur terre après des semaines de mer. Ça fête la vie ! Et surtout, ca fête qu'elles n'avaient finalement pas fait naufrage, et ce n'était pas faute d'avoir essayer. La navigation avait eu quelques problèmes de trajectoire. Plus d'eau à bord, elles avaient fini la traversée à l'alcool. Très mauvaise idée...
Mais là, y'avait plus aucun risque ! Terre ferme ! Enfin presque... Le ponton tanguait dangereusement au goût de Mary. Et il n'était pas droit du tout. Depuis quand ces marins d'eau douce construisait-il des quais aussi tortueux ? Cette réflexion fit froncer ses fins sourcils blancs. Mais pas longtemps.

« Allez viens ! On rentre à la maison ! » fit-elle, retrouvant son enthousiaste d'ivrogne.

Heureusement pour l'équipage du Hell's Ship, Mary Bell avait l'alcool joyeux. Autrement, il n'y aurait plus grand monde pour faire avancer leur barque.
La Capitaine attrapa la passerelle qui reliait le ponton au navire comme elle put, décidée à ne pas lâcher sa bouteille et à regagner coûte que coûte son bâtiment. Sa démarche toujours si peu linéaire, l'entreprise fut plus ardue qu'elle ne le pensait. Cela ne la découragea pas pour autant et elle s'entêta à essayer de mettre un pied devant l'autre.
Puis soudain ce fut plus facile, Thétis ayant décider de lui donner un coup de main et Mary eut un fou rire alors qu'elle avait l'impression de marcher sur du coton. Ce fut donc bras-dessus, bras-dessous, que le duo de tête du Hell monta à bord.
Pour la discrétion, c'était raté. S'il y avait âme qui vive, ou qui était encore réveillée, sur le pont, elle ne pouvait pas ignorer le retour fracassant et chantant de leur Capitaine.

« Ooooh ! Mais regarde qui voilà ? Si c'est-y pas ma p'tite rouquine de peurrr... peur ? ...por ! porcelaine ! Elle est trop mimiiiii ! Hein ? Pas vrai ? Dis dis ! » fit Mary en secouant les épaules de Thétis lorsqu'elle aperçut Lilian.

Une petite matelote, toute fraîchement embarquée sur une lubie de la vorace Mary Bell. Cette dernière poussa un grand cri :

« Liliiiiii ! Viens donc par iciiii ! » s'amusa la grande dame en agitant un bras. Comme si crier n'était pas suffisant pour attirer l'attention. « Roh, trop mignonne cette petite... » reprit Mary en posant sa tête contre celle de sa seconde, avec un sourire bienheureux sur les lèvres.

Spoiler:
 

_________________

♠️ Capitaine du Hell Small Boat ♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thétis L'Égyptienne

♠
avatar

Féminin
Messages : 404
Localisation : Hell small Boat.
Humeur : Frivolle !
MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Dim 5 Déc - 17:01

Un peu plus loin, dans le port, se languissait un navire de son capitaine. Gare ! Le navire éternellement brumeux, entouré de sa nappe mortelle attendait, en bout de quai, l'imprudent qui s'en approcherait. Les lettres de sang marquait que ce navire était le Hell Ship, que qui conque approcherait mourrait très certainement... telle était la malédiction du navire des enfers.

Ridicule.

De fait, non : le Hell ship était un navire on ne peut plus normal. Pas de brouillard, seulement quelque voiles grisée par le temps, aux découpes déchirées. Pas de lettre de sang, un simple colorant rouge passait très bien. Pas de malédiction, simplement des superstitions qu'il était bon d'entretenir. Une solide réputation était meilleurs protection qu'un bouclier. Alors, ce soir, il n'y avait pas grand monde sur le pont. Quelques mousses qui s'occupaient de leurs affaires et une seconde au regard absent, assise sur la balustrade les pieds dans le vent. Plus que le navire (qui n'a pas vraiment de quoi s’ennuyer) c'était la seconde qui se languissait de son capitaine. Voilà qu'elle s'ennuyait, loin de la dame de son coeur.

La ville était plongée dans une demi obscurité, quelque point scintillants dans les rues. Est-ce que Mary Bell allait boire ce soir ? En serait-elle malade ? Ivre ? La faible constitution de son capitaine inquiétait l’Égyptienne, alors, d'un bon, elle se leva, adressa quelque directives rapides et s'en alla en quête de sa supérieur. Elle la trouva, chancelante et chantante, en train de se promener. Ivre, donc. La jeune femme sourit que ce ne soit pas pire, et entreprit de suivre discrètement son capitaine, comme une ombre.

Si ce n'est que l'ombre eut quelques frayeurs de voir sa Mary en train de chanceler dangereusement, tanguant entre quai et mer. Ses réflexes lui permirent de garder Mary avec elle et de ne pas avoir à la repêcher. La terrible capitaine du terrible Hell ship pompette et chantant serait mieux que pompette et se noyant. À toutes les remarques de sa capitaine, l’Égyptienne hocha la tête, agrémentant un « oui Bello, tu as raison Mi Chiedo, c'est vrai. ». Pour l'heure, sa concentration était toute requise pour faire arriver une certaine femme dans sa cabine et notons que cette dernière ne mettait que peu de bonne volonté à aider sa seconde dans sa tâche, dans un premier temps. Dans un second temps, la capitaine passa ses bras autour des épaules de Thétis, provoquant chez cette dernière, une euphorie qu'elle exprima par un gloussement idiot, un sourire béat et des joues rosies.

Puis elle se maitrisa. Pas question que qui conque s'imagine quoi que ce soit, combien même ce serait vrai. Alors, elle s'imposa un visage calme, souligné par son éternel sourire léger pré-fabriqué et des attitudes posées. Arrivée près du Hell Ship, elle fut soulagée d'imaginer pouvoir bientôt poser son capitaine dans sa cabine, afin que celle ci se repose (et s'éloigne de tout danger ). Mais les choses ne sont jamais aussi simple que ce qu'on espère n'est-ce pas ?

Arrivé au niveau du pont, Thétis se figeât, les yeux ronds de surprise, la bouche pincée de stupeur. Elle avait espéré un retour en douceur, mais c'était raté : il y avait quelqu'un. Et si elle avait envisagé cette éventualité, elle avait néanmoins souhaité que ce serait une connaissance sûre. Doublement ratée : c'était une petite nouvelle, dernièrement arrivée. La stupeur lui fit passer à la trappe les secouements de Mary. Plan de secours : faire comme s'il ne se passait rien d'exceptionnel.

« Bonsoir Lillian ! Lança l’Égyptienne, belle soirée n'est-ce pas ? Alors, tu t'adaptes bien à la vie à bord ? »

Le plan tomba à l'eau quand Mary se mit à crier dans la direction de la petite nouvelle. Sourire figé de la seconde. Dents serrées. Trouve quelque chose, trouve quelque chose, vite ! La capitaine posa sa tête sur la sienne. Fin des recherches d'explication.

« Hé hé. Tuuuu... te souviens de Mary Bell ? » fut tout ce que trouva à dire la seconde, un rien dépitée.

_________________

♠️ Seconde du Hell Small Boat.♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lillian Vankurd

♠
avatar

Féminin
Messages : 44

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Dim 5 Déc - 18:17

    C'était une nuit calme et fraiche. Le vent soufflait bas sur les voiles du navire arrimé au quai. La lune éclairait d'un halo de lumière pâle, qui lui donnait une teinte presque livide. Dans cette ambiance claire-obscure, le Hell's Ship portait alors son nom dans toute sa splendeur et n'importe quel jeune naïf aurait frémit en l'apercevant, songeant aux rumeurs qui courraient à son égard.

    Un jeune naïf comme Lillian, tiens. La petite mousse vagabondait sur le pont d'où elle admirait d'un air presque apeuré et immensément respectueux, la bouche ouverte, les formes qui lui apparaissait du navire. Son esprit candide prêtait vérité à toutes les histoires qu'elle avait pu entendre. On disait que le Navire était maudit et les hommes qui osaient l'approchaient périssaient immédiatement comme foudroyés sur place, il ne restait de leurs corps que des restes calcinés méconnaissables. On disait encore qu'une fois, il avait touché les bords du monde, là où les eaux tombent dans le vide absolu et qu'il en était revenu avec un équipage sauf et chargé de mille et unes victuailles. On disait, on disait... C'était Sérafin, qui à l'auberge, racontait ces contes avec une émotion si vive qu'ils étaient devenus réalité dans la tête de la petite fille. Oh que oui, qu'elle y croyait dur comme fer à ces légendes ! Et c'était toujours avec une fierté mêlée d'effroi qu'elle se souvenait qu'elle faisait partie de ce navire.

    Bien sûr, la vie n'y était pas facile. Pour l'heure, le Hell's Ship n'avait pas prit le large et pourtant, rien ne ressemblait à quelque chose de connue pour la jeune bergère, lorsqu'elle était à son bord. Parfois, elle se laissait aller à des chagrins d'âmes et des élans de coeur la prenait alors qu'elle songeait à tout ce qu'elle avait laissé derrière elle, à celui qui était partit sans lui laisser un mot. Sa figure pâlotte paraissait être continuellement ravagée par un chagrin sans fin. Elle ne connaissait pas grande monde ici...Elle se sentait seule...Si seule, la petite.

    Et alors qu'elle se laissait aller à ses états d'âmes, il sembla à la jeune Lillian d'avoir entendu un son autre que le roulis des vagues. Elle s'arracha à ses réflexions tortueuses et haussa les sourcils. Mon dieu ! Qu'est-ce qui pouvait provoquer un tel vacarme ?
    Curieuse Lillian ? Oui. Et si on ajouta à cela le fait qu'elle n'avait pas grande chose à faire à part ronger du noir seule dans son coin. Le bruit semblait provenir du quai. Comme si quelqu'un avait cherché à s'introduire dans le navire.

    Battements de coeur qui s'accélèrent. Et si ça avait été des bandits ? Des brigands ? Non, bien sûr que non, la malédiction les auraient empêché d'entrer. Elle commandait à avoir peur, Lillian; redoutait presque ce qu'elle allait voir arriver.

    Une ombre. Lointaine, indéfinissable. Non, deux ombres à bien y regarder. Des silhouettes qui s'avançaient d'un pas gauche. Puis une voix.
    Soulagement. Ce n'était que la vaillante seconde du navire, la dame pour qui la rouquine avait tant de respect.

    " Oh ! Bonsoir Mademoiselle Thétis ! " s'écria-t-elle en guise de réponse à l'interrogation de son aînée.

    C'est alors qu'un cri tonitruant brisa le calme déjà bien menacé qui semblait régner aux alentours du quai. Lillian sursauta en entendant son nom. Lili... Il n'y avait que Lui qui la nommait ainsi. Pourtant la voix n'était pas celle de l'homme qui l'avait quitté mais bel et bien celle d'une femme. La jeune fille se pencha davantage, plissa les yeux, tentant de reconnaître à travers la pénombre celle qui l'avait appelé ainsi. La voix penchait dans les aigües, elle provenait de la silhouette accoudée à Thétis. Mais...qui était-ce...?

    * Madame Mary Bell !? * Sa bouche dessina un "o" de surprise alors que la Seconde lui demandait d'un air gêné si elle se souvenait de sa Capitaine. Mon Dieu...Mary Bell, la terreur des mers, dans un tel état ? Ses ivresses passagères n'étaient pas décrites dans les histoires...

    " Madame Mary Bell est malade ? Vous...vous avez besoin d'aide ? Attendez j'arrive ! "
    poursuivit-elle en s'approchant maladroitement du joyeux duo, sans attendre de réponse particulière de la part de sa supérieur.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Bell

♠
avatar

Féminin
Messages : 462
Localisation : Dans les parages
Humeur : Sanglante

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Dim 12 Déc - 10:25

Mary était dans sa petite bulle de bonheur. Tout lui semblait doux, heureux, remplis d'étoiles brillantes là-haut dans le ciel. Elle leva son nez pour les voir scintiller et eut un sourire béat. Si cela n'avait été Thétis, la fière capitaine se serait retrouvée les quatre fers en l'air, n'ayant plus du tout d'équilibre. Ou alors celui-ci étant extrêmement précaire. Puis la voix de la jouvencelle lui ramena la tête sur le pont.

« Madame ? Qui est madame ici ? Taratata ! Va pas m'vieillir avant l'heure ! C'est Mary ou Cap'tain ! »

Et comme l'agneau s'avançait dans la gueule du loup, la pompette capitaine lui posait un doigt sur le bout du nez :

«  Et comme j'ai pas eu le plaisir de t'voir en tenue d'Eve, ca sera Cap'tain pour toi ! » fit-elle en fronçant légèrement ses sourcils.

Un peu d'autorité naturelle transparaissait malgré tout l'alcool qui parcourait ses veines. Bien évidemment, cela ne dura qu'un instant avant qu'elle ne retrouve son hilarité éthylique. Changeant de bras, Mary délaissa ceux de Thétis pour se cramponner aux épaules de Lilian. A ses côtés, elle attrapa son fin visage blanc de sa main libre et le présenta à sa seconde.

« Regarde ! Elle est trop choupie ! On dirait vraiment une enfant ! Non ? Tu trouves pas ? Elle pourrait être ma fille ! » gloussa-t-elle en plaquant sa tête contre celle de la rouquine. « Ben quoi ? C'est vrai ? T'es pas si vieille qu'ça non ? » Mary se redressa et contempla Lilian. « 15 ? 16 ans ? J'aurai très bien pu avoir une enfant d'ton âge, t'sais...  »

Puis soudain, elle lâcha sa matelote, tangua sur deux pas et porta sa bouteille à ses lèvres. Une gorgée de plus pour l'ivresse. Pour oublier ce qui aurait pu être. Et voilà Mary qui valsait, encore et encore. Tournant, tourbillonnante, sur elle-même, en riant, bras écarté, jusqu'à ce que la gravité et les vertiges ne la submerge et mettent fin à ce petit spectacle. Instinctivement, elle chercha quelque chose à se rattraper et ses mains se posèrent sur quelqu'un. Les idées dans le vague, elle ne reconnut pas la personne qui lui avait une nouvelle fois portée secours. Mais elle s'en fichait, elle l'enlaça et se mit à fredonner une comptine de son enfance.

_________________

♠️ Capitaine du Hell Small Boat ♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thétis L'Égyptienne

♠
avatar

Féminin
Messages : 404
Localisation : Hell small Boat.
Humeur : Frivolle !
MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Mar 14 Déc - 14:21

Oh, oui, de toutes les pirates présentes à bord du Hell Ship, il fallait que ce soit la petite poupée innocente de Lillian qui soit là. Il y avait visiblement des soirs où un Dieu rieur se plaisait à mettre quelques embuches dans les pattes de la seconde, pensa cette dernière avec un sourire stupide.

« Malade ? Nooooon ! Mary Bell n'est pas malade ! Que vas-tu imaginer là, ha ha ha ! » Ria Thétis les dents serrées.

Bon, réfléchissait-elle à toute allure, l'important, à présent, était de faire en sorte que envers et malgré sa capitaine qui lui glissait mollement des bras -qu'elle rétablie en un petit sursaut-, la jeune Lillian ne s'en aille pas en courant et criant que Mary Bell était faible. Une bien mauvaise publicité qui pourrait nuire à une bien protectrice réputation.

« Non, reprit-elle après un instant de réflexion, Mary Bell n’est pas malade... elle a juste... Bu. » Mais oui, faisons passer notre capitaine adorée pour une pirate ne tenant pas l'alcool ! « Beaucoup bu ! » Pour une alcoolique ? De mieux en mieux. « Bon, pas tant que ça en fait... » Donc, elle ne tient pas l'alcool. « Peut-être que l'alcool était plus fort que prévu ! » Ah oui ! Donc, en plus de ne pas tenir l'alcool, elle manque de prudence sur ses propres consommations ! « Enfin, tu sais ce que c'est, pirate, tout ça... » Une gamine qui veut se la jouer pirate, tout ça... Très classe ! « Et sans doute que l'équipage lui offrait un verre, puis un autre, comment refuser ? » Et en plus, la terrible et autoritaire Bell ne sait pas dire non à un verre ? Alcoolique ET manquant d’autorité. Parfait.

Décidément, ses méninges ne fonctionnaient pas très bien, avec sa capitaine dans les bras.

« Oh et puis flûte. » Marmonna L’Égyptienne. « J'en sais rien, j'étais pas là. »

Puis soudain, avec un tressaillement d'horreur et ses yeux qui s'arrondirent comme des soucoupes, Thétis observa, presque au ralentit, sa Capitaine s'élancer vers la jeune mousse et la manipuler comme un petit poupons ronds, lui tripotant les joues. Elle en resta un instant figée. Que faire, que faire ? Vite, trouver quelque chose !!

Non, décidément, sa cervelle était en vacances cette nuit.

« O-oui Bello, sourit gauchement Thétis avec crispation, enfin... pour qu'elle soit ta fille... il aurait fallut que tu sois enceinte à son âge, non ? »

Et Mary Bell enceinte, même âgée de quelques années en moins, sans savoir pourquoi, l'image fit plisser des yeux l'Egyptienne. L'idée était assez... saugrenu. Puis Mary s'élança, dansant virevoltant sur son pont, mais indéfectiblement, sa seconde restait sur sa dernière pensée. Elle resta un instant à regarder les 16 ans de Lillian, prenant appuie sur une jambe et joignant ses mains dans son dos, la tête penchée par la réflexion.

« Tu t'imaginerais maman, toi ? Là, tout de suite ? »

Ses yeux dérivèrent, songeurs, vers son capitaine qui, tanguant dangereusement, arracha Thétis à ses réflexions et s'en alla d'un bon attraper sa capitaine à la taille et la coller contre elle. Si elle parvint à rester une seconde sérieuse, soulagée de ne pas avoir laissé choir son capitaine, la pensée suivante, plus stupide, lui fit faire un petit gloussement de bonheur. La Chaleur du corps de Mary, contre le siens... oh, oui, qu'elle soit ivre encore un peu !

_________________

♠️ Seconde du Hell Small Boat.♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lillian Vankurd

♠
avatar

Féminin
Messages : 44

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Mer 29 Déc - 15:16

    La petite Lillian avait sursauté en entendant l'élan d'autorité sortit de la bouche de Madame Mary Bell. Et toute suite après, elle s'était emplit le coeur d'une étrange frayeur, et si elle avait tant énervé la dame que celle-ci décide brusquement qu'elle n'avait pas besoin de son aide sur son Navire ? Mary Bell était tout ce qui lui restait, son toit, la garantie de sa survie honnête. Oh que ferait-elle ? Que ferait-elle sans le Hell's Ship ? Il n'est pas sans dire que Lillian fut bien soulagée en se rendant compte que son Capitaine ne comptait pas la laisser à terre. Elle ferma instinctivement les yeux lorsque le doigt de la jeune femme vint se poser sur son nez et hocha prestement la tête en répondant.

    " Oui mada...Capitaine. "

    Thétis reprit alors la parole. Lillian ne connaissait pas très bien la Seconde mais dans la situation présente, cette dernière semblait bien plus âpte à tenir une conversation que sa Capitaine. La rouquine poussa un soupir de soulagement en entendant que non, la Capitaine n'était pas malade. Heureusement. Qu'aurait-elle fait sans Mary Bell ? Pourtant, Lillian posa un regard perplexe sur le corps flasque et hilare qui restait de la terreur des mers. Elle s'apprêtait à demander d'un ton innocent ce qui arrivait à leur Capitaine, et ce qu'elle avait fait pour se retrouver dans cet état.

    " Aaaah...." souffla tout bas la mousse en comprenant le pourquoi du piètre état de Mary. Sûr, ce n'était pas bien de boire. Mattia buvait aussi... Elle s'en souvenait... La fillette entendait à peine Thétis qui devait sans doute bredouiller quelque chose au sujet de Mary Bell. Mattia et son regard farouche, ses gestes brusques alors qu'il revenait de sortie nocturne avec des camarades qu'elle ne connaissait pas. Mattia, violent, qui la battait parfois. Et cette odeur d'alcool qui le suivait dans ces moments d'égarements. L'alcool c'était le mal. La petite Lillian eut peur en constatant que sa Capitaine buvait aussi ce breuvage infernal.

    Thétis reprit qu'elle ignorait comment le Capitaine avait finit ainsi. Lillian hocha la tête, muette en contemplant Mary Bell. Elle ne semblait pas énervée ou violente comme Mattia...

    " Oh ?" Le son passa le cap de ses lèvres alors que le Capitaine s'arrachait à l'étreinte de Thétis pour s'appuyer sur les frêles épaules de Lillan. La jeune fille chancelait, tentant tant bien que mal de ne pas laisser tomber son Capitaine. Cette dernière ne semblait d'ailleurs pas se rendre compte du danger qu'elle courrait. Elle agrippa son visage et le pointa à Thétis en disant qu'elle était vraiment mignonne. Lillian rougit mais ne tenta pas de se débattre pour autant. La Capitaine fit une réfléxion sur son age, sur le fait qu'elle aurait pu être sa fille. Puis se détacha précipitament d'elle.

    Les yeux bleus de la fillette restèrent rivés sur Mary Bell qui tanguait dangereusement. Mary avait-elle déjà aimé un homme ? La petite se souvint du discours qu'elle lui avait peint sur la gente masculine et resta pensive...

    Mary retomba une fois de plus dans les bras de Thétis puis repartit à la dérive, virevoltant comme une feuille emportée par le vent d'automne. Lillian observait timidement Thétis avant que celle-ci ne lui adresse à nouveau la parole.

    Les yeux de la rouquine s'écarquillèrent alors qu'elle exécute précipitament un pas vers l'arrière.
    " Comment savez-vous ?..." son souffle était resté court à l'idée que son secret ne fut découvert. Bien sûr que dans la petite cervelle de Lillian, la magnificence de Thétis lui avait permit de découvrir son secret.

    Il se passa quelques minutes avant que la rouquine ne reprenne la parole.

    " Nous...nous devrions peut être coucher Mada...le Capitaine ?... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Bell

♠
avatar

Féminin
Messages : 462
Localisation : Dans les parages
Humeur : Sanglante

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Dim 2 Jan - 10:40

Tout à son nouveau doudou, Mary était repartie dans ses nuages. Elle fredonnait un air connu et valsait docilement avec la pauvre Thétis – Mary l'avait reconnue à son parfum – dans ses bras. La terrible Capitaine du non moins fameux Vaisseau de l'Enfer avait posé son menton sur le crane de son Égyptienne et avait un sourire qu'on aurait dit « niais » sur quiconque mais qu'on disait « bienheureux » pour Mary. Quiconque aurait osé dire l'autre version se serait retrouvé à cloche-pied au bout de la planche.
Mais cette petite bulle de bonheur éclata lorsque la petite matelote énonça l'idée saugrenue d'aller se coucher. Aussitôt la puissante pirate s'écarta de sa moitié orientale et regarda avec des yeux ronds la rouquine.

« Se coucher ? Mais pour quoi faire ? Dormir ? Bouah ! J'dormirais bien assez quand je serais morte. »

Sur ses paroles de bonne augure, Mary agita sa main libre devant son nez, comme pour chasser une mouche, ou tout simplement montrer son désaccord. Mais elle se mit à regarder sa main attentivement, tout en l'agitant. Puis, comme si ce jeu ne l'amusait plus, elle haussa des épaules, reprit une gorgée de rhum et s'en alla virevolter un peu plus loin.
Elle aimait sentir le tissu de sa robe effleurer ses mollets tandis qu'elle tourbillonnait, ou encore voir l'ombre qu'elle dessinait sur les planches du pont. Pourtant la féroce Capitaine apprenait de ses leçons – même ivre – et donc Mary cessa rapidement de tourner sur elle-même, les vertiges ça va une fois mais pas deux, et s'élança plutôt de bon cœur à travers le pont de son navire. Elle se mit à crier des ordres imaginaires. Ca aurait pu avoir une incidence quelconque sur l'équipage, mais comme les trois quarts étaient absentes et le reste dormait paisiblement – ou du moins le plus possible – au fond du navire, Mary pouvait s'égosiller sans crainte. Les seules matelotes de garde étaient Lilian et surtout Thétis, et ces dernières étaient parfaitement au courant de l'état passager mais irresponsable de leur Capitaine chérie.
A coup de « Hissez la voile pendant de mollassonnes ! » ou de « Passez-le par la planche ! Aux requins ! » alors que la Dame Blanche passait à côté de ladite planche, ce que tout navire digne de ce nom devait avoir, Mary faisait gentiment le tour. A un moment, elle perdit de vue ses deux surveillantes mais s'en ficha. Elle se baladait gaiement et profitait de l'embrun du soir. La pirate était au paradis. Tout était paisible, calme et avait un goût absolument merveilleux de rhum. Une autre gorgée. Puis, elle reprit sa chanson, plus vigoureusement encore. On pouvait certainement l'entendre du quai. Mary voulut prendre de la hauteur pour clamer ses vers. Maladroitement, elle s'approcha de la rembarde, y posa ses mains dessus et essaya de s'y hisser... sans grands résultats, heureusement. Elle poussa un soupir de frustration et reprit le refrain plus fort encore, en se retournant vivement contre la bordure de bois.

« Et l'âme des piraaaates jamaiiiis ne mourraaaaaaaaah.... PLOUF ! »

Puis soudain ce fut le silence total sur le navire. Un affreux silence, seulement perturbé par les mouettes et le clapotis de l'eau contre la coque des navires. Un silence comme il en était extrêmement rare d'en apprécier un sur un navire pirate. Un terrible silence dans cette nuit d'ivresse. Un horrible silence qui sembla durer une éternité mais qui ne s'écoula que quelques secondes, une minute à peine. Un sordide silence auquel mit fin une plainte agonisante :

« Ma bouteiiiiiiiille.... »

_________________

♠️ Capitaine du Hell Small Boat ♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thétis L'Égyptienne

♠
avatar

Féminin
Messages : 404
Localisation : Hell small Boat.
Humeur : Frivolle !
MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Mar 4 Jan - 21:55

En doutait-on ? Thétis, dans toute sa magnificence, ignorait absolument tout du petit secret (grandissant) de Lillian. Comment aurait-elle pu être au courant ? Elle n'était pas omnisciente et Lillian ne le criait pas sur tout les ponts. Quelques nausées ? Vertiges ? Oui, elle était jeune sur un navire, voilà tout. Fiorella avait vomi plus que ces tripes pendant un premier temps. Enfin, la seconde ne regardait pas scrupuleusement toutes les matelotes qui se trouvaient à bord du Hell Ship. Il y avait le maître d'équipage pour ça, que diable ! Ainsi, loin de se douter des inquiétudes de Lillian, Thétis ne comprit simplement pas le sursaut de crainte de la jeune matelote. Pire : elle l'interpréta avec erreur.

Comment savait-elle quoi ? Qu'il faudrait que Mary ait approximativement l'âge de Lillian pour avoir une enfant de son âge ? Très simple : L’Égyptienne savait compter. Elle savait l'âge de Mary, celui de Lillian, environs. Voilà, l'affaire était réglé. Même le tourbillonnement de sa capitaine et son état stupide de béatitude n'empêchait pas ce simple raisonnement. Car spécifiquement pour Thétis, on aurait pu qualifier le sourire de Niais. Très niais. Affreusement niais.

Car elle dansait, avec sa capitaine dans les bras, la tête de cette dernière posée sur ses cheveux noirs, son nez halé dans sa... poitrine. Et oui, d'une tête de moins, Thétis finissait dans les seins de Mary Bell. Si elle devait mourir aujourd'hui, l'égyptienne adorait que ce soit d'étouffement mammaire. Puis une bouffée d'air – Maudite !- : son capitaine s'éloignait, refusait l'idée de dormir et s'en allait. Maintenant, il ne restait à la seconde que de recomposer son expression et stopper le feu qui lui brulait les joues. Ainsi, elle se redressa, toussota dans une mains avant de croiser les bras dans son dos. Il fallait qu'elle dise quelque chose et vite ! Ne pas laisser le temps à la gamine d'imaginer quoi que ce soit ! Ou juste réfléchir.

« Hum hum, vroui, en-enfin, bafouilla-t-elle laborieusement, répondant enfin à la question, ce n'était pas très compliqué à savoir. Pour qui me prends-tu ? Je suis tout de même la seconde d'un navire comme le Hell Ship. »

Est-ce que Lillian comprendrait que la seconde vantait uniquement son habilité à savoir compter ? Après tout, pensait Thétis. La jeune demoiselle semblait être issue d'un milieu modeste. Très. Trop. Alors, sans doute ne savait-elle ni lire, ni écrire. L'Egyptienne pencha la tête sur le côté, regardant étrangement la matelote. Au final, elle n'en savait que peu sur elle. Elle ne représentait pas un danger pour Mary Bell, ainsi, la seconde l'avait-elle vite placardé dans un coin de son esprit. Une erreur ? Peut-être devrait-elle y remédier ploufainement.

Minute.

Plouf ? Pourquoi Plouf ?

Sortant de sa distraction, Thétis tourna la tête, cherchant son imbibée de capitaine. Mais personne en vue. Elle pâlie. Ses yeux devinrent ronds. Ses sourcils s'arquèrent. Des longues minutes de silences, lourdes et pesante, s'écoulèrent.

« Tu... as aussi... entendu... Plouf ? » Puis se retournant en un bon, cherchant furieusement sa capitaine des yeux, Thétis appela : «  Maryyyyy !! » Puis une plainte douloureuse, mais pourtant rassurante. Thétis soupira de soulagement et cria à la volée, ignorant toujours où se trouvait son capitaine, une bonne partie du pont étant plongé dans l'obscurité : « Ce n'est pas brave, Bello, on en a d'autre ! »

Restait à présent à trouver rapidement le terrible capitaine du Hell Ship avant que cette dernière rejoigne cette pauvre bouteille au destin malheureux.

« Bon, souffla-t-elle en se tournant vers Lillian. Moi je cherche par là, toi, par ici, continua-t-elle en indiquant du doigts un bout de pont plongé dans les ténèbres. Appelle-moi si tu la vois et pitié, empêche la de tomber à l'eau ! »

Finalement, contrant une dernière pensée, se fut pour la santé de ses nerfs que Thétis se mit à souhaiter que l'ivresse de son capitaine passe rapidement.

_________________

♠️ Seconde du Hell Small Boat.♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lillian Vankurd

♠
avatar

Féminin
Messages : 44

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Mer 19 Jan - 10:20

D'accord. Mary Bell n'irait pas se coucher. Et de toute façon, Lillian voyait très mal comment elle aurait pût ré-affirmer son idée. Après tout, même ivre, Mary Bell restait bien son capitaine, non ? Alors la rouquine avait hoché la tête d'un air docile lorsque Mary avait refusé sa proposition d'un ton lyrique en retournant valser au loin. La comparaison avec la mort l'avait laissé perplexe. C'était vrai que maintenant qu'elle y pensait, il y avait plus de risques de mourir sur le Hell's Ship qu'en gardant ses moutons en Hollande. Du danger, il pourrait y en avoir, songeait-elle en observant pensivement la démarche toute relative de Mary Bell. * Diantre, comment fait-elle pour tenir encore debout...?* pensait-elle avec naïveté. Lillian n'avait jamais vraiment essayé de boire et il y a avait de quoi douter quant à sa tolérance à l'alcool. Alors voir une femme vider presque toute une bouteille de rhum, ça l'avait laissé bouche bée.

Les battements du coeur de la rouquine avait accéléré leur rythme quand la Seconde du navire lui avait déclaré être au courant. Dans l'esprit étroit de Lillian, Thétis faisait à coup sûr référence à la vie qu'abritait son petit ventre qu'elle tentait tant bien que mal de camoufler sous des chemises amples. La mousse, tout à sa panique soudaine, n'avait pas remarqué les rougeurs apparues sur les joues de la seconde lors de son contact proche avec Mary. Et quand bien même elle les auraient aperçut, elle n'aurait probablement pas bien interpréter la chose. L'amour exclusivement féminin était une idée qu'elle n'avait jamais conçue.
Alors la fillette s'attendait à des reproches et observait à présent sa seconde avec un air apeuré. Mon dieu elle était au courant. Sûr qu'avec une intelligence aussi grande, elle avait été au courant dès les premiers temps. Évidemment, pour Lillian, être dirigeant d'une organisation, en l'occurrence du Hell's Ship signifiait être intelligent; et dans sa vision un peu candide des choses, être intelligent signifiait être omniscient. Elle avait rougie en baissant la tête la petite Lillian, attendant une remarque, quelque chose, n'importe quoi. Son imagination la laissait penser au pire. Pourtant, il n'y eut rien. Sinon un énorme Plouf.

A la question de Thétis, elle s'empressa de hocher la tête; au fond bienheureuse de cet imprévu. Quoique le cri que poussa immédiatement la seconde lui fit entrevoir la possibilité que la Capitaine avait peut être quitté le navire...Mais...Mais sans Mary, Lillian n'était rien ! Mary était la seule à avoir autorisé sa présence sur le Hell's Ship.
" Capitaine !" lança la fillette à la suite de sa seconde. Elle espérait de tout cœur qu'il ne soit rien arrivé à sa capitaine et dansait d'un pied sur l'autre avec un air stupide, sans bien savoir quoi faire.

Lorsque le cri déchirant de la perte de la bouteille de rhum se fit entendre, la petite Lillian fut bien soulagée. La Capitaine était toujours à bord. C'était merveilleux. Thétis s'empressa aussitôt de donner des directives et la rouquine admira sa manière de prendre ainsi les devants. Trouver Mary, la ramener à Thétis. Il s'agissait d'une notion très simple que la fillette ne doutait pas d'accomplir avec brio. Trouver Mary... A-t-on précisé que Lillian n'était pas nyctalope ?

La petite fille avançait sur le pont à l'aveuglette, les mains devant elle pour tenter de se repérer dans l'obscurité. Sa démarche était gauche et elle faisait de son mieux pour éviter de se prendre les pieds dans les cordages du navire. De temps à autre, elle soufflait un bref "Capitaine ?" en espérant que cette dernière lui réponde. Mais l'écho de sa voix revenait à ses oreilles et il n'y avait nul autre son que celui du doux roulis des vagues sur la coque.

La rouquine poursuivait sa marche lorsqu'il lui sembla que sa main avait heurter quelque chose. " Capitaine ?" demanda-t-elle d'un ton timide en plissant les yeux pour essayer de discerner quelque chose. Elle n'y voyait rien. Tant pis, elle avança encore les bras bien tendue. Puis tout se passa très vite. Tout d'abord ses pieds qui s'emmêlèrent dans elle ne savait quoi, puis son coude qui heurta apparemment quelqu'un qui était déjà dans un équilibre précaire. Puis un plouf.

Ce fut ce plouf retentissant qui immobilisa la rouquine qui cessa immédiatement de gesticuler dans tous les sens pour retomber lourdement sur le pont. Elle se releva bien vite et verte de peur, compris qu'elle venait de faire tomber quelqu'un. Elle s'accouda aux rebords du navire, la tête penché vers les remous de l'eau sombre et hurla, cette-fois ci, d'un ton rendu suraiguë par l'angoisse :
" Capiiiiiitaine !!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Bell

♠
avatar

Féminin
Messages : 462
Localisation : Dans les parages
Humeur : Sanglante

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Lun 28 Fév - 13:57

« C'est pas grave, Bello. On en a d'autres ! »
« Voui, mais c'est celle là que je veux.. » geignit la fière Capitaine, le menton sur la rambarde, les deux bras ballants devant elle.

Mary fit la moue. Voilà qu'on lui supprimait son remontant. Comment elle allait faire pour satisfaire sa soif maintenant ? Elle avait le gosier toujours aussi sec. Et c'était quelque chose auquel il fallait toujours remédier dans les plus brefs délais. Mary regardait ou du moins imaginait – il faisait noir d'encre de ce côté du navire – sa petite bouteille de rhum chérie flottée joyeusement dans la mer calme du port, non loin de la coque. Elle pourrait même dériver à l'heure qu'il était vers le large, qui savait ? Mary, à cette pensée, se redressa et se pencha par-dessus la balustrade, tentant d'apercevoir son précieux récipient. Mais la tâche était ardue, les ténèbres engloutissaient tout. Sans oublier que l'équilibre de la pirate était des plus discutables à ce moment-là. On ne pouvait pas dire que l'idée de passer la moitié de son corps au-dessus du vidé était brillante. Mais elle s'en fichait. Tout ce qu'elle voulait s'était rattraper sa bouteille et finir son rhum tranquillement. Elle avait si soif qu'elle se serait bien volontairement noyer dans une barrique. Elle s'imaginait déjà flotter paisiblement dans une rivière de whisky et se laisser balloter par les flots. La sensation était si réelle qu'elle s'y aurait cru. D'ailleurs, pourquoi c'était si humide tout à coup ?
Soudain, elle recracha la tasse qu'elle venait de prendre et regarda autour d'elle. Ce n'était pas qu'une impression finalement. Elle rit. Mais c'était plus nerveux que de joie. Elle planqua ses cheveux en arrière. Elle n'aimait vraiment pas les avoir collés sur la figure. Mary trouva le réveil assez brutal. Se prendre une mer dans la gueule n'avait rien d'agréable, surtout quand elle était aussi fraiche ! La pirate leva les yeux. De cet angle-là, le Hell était sinistrement magnifique. De toutes les manières, Mary ne serait jamais objective concernant son bateau. Il était beau sous tous les angles et rien ni personne ne pourrait la persuader du contraire. Un sourire naquit sur ses lèvres tandis qu'elle se laissait aller à admirer sa propriété.
Cependant des cris déchiraient le silence de la nuit. Des appels. Des... « Capitaiiiine ! » Tiens, ca devait être pour elle ça. En quelques mouvements naturels, Mary s'éloigna à reculons de son navire pour pouvoir tenter d'apercevoir ses matelotes sur le pont. Mais sans lumière, c'était un brin difficile, concéda la pirate. Alors elle lança à tout hasard :

« Thétiiiiis ! J'peux savoir ce que je fabriques à l'eau ? »

Ce n'était pas une accusation, ni une critique, et encore moins une attaque. Non, rien de tout cela. C'était juste une constatation, un fait, une demande polie, comme si elle demandait du thé .

_________________

♠️ Capitaine du Hell Small Boat ♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thétis L'Égyptienne

♠
avatar

Féminin
Messages : 404
Localisation : Hell small Boat.
Humeur : Frivolle !
MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Mar 1 Mar - 23:38

Et gros plouf il y eut. Thétis baissa la tête, les bras le long du corps et soupira longuement, soudainement très lasse. Un cri déchirant d'une jeune mousse lui fit faire demi tours.

« Et suivons le guide... » murmura-t-elle en s'approchant rapidement de l'origine du cri.

Au passage, elle saisit une corde et commença à l'enrouler autour de son bras, calmement, comme si toute cette scène n'était qu'une énorme plaisanterie. Arrivée près du lieu du crime, elle tapota la tête de Lillian gentiment, incitant au calme et répondit à l'interrogation de son capitaine :

« Certainement parce que tu es tombée à l'eau, Bello ! La température est-elle bonne, au moins ? »

Là, Thétis s'accouda à la rambarde du navire et scruta la mer des yeux, les plissant au maximum pour tenter d’apercevoir une petite tâche blanche dans cette encre noire qui les encerclait. Tout en faisant, elle employait un ton rassurant pour la jeune mousse :

« Ce n'est pas grave, tu as fait ce que tu as pu, maintenant, on va juste la remonter. »

Fort heureusement pour Lillian, Thétis n'était pas omnisciente. Ainsi, cette dernière ignorant tout de la « petite aide » qui avait mit sa Mary à l'eau, elle restait encore une alliée pour la mousse pour quelque temps. De plus, tout occupée à chercher, elle ne s'en préoccupait pas vraiment. Enfin, elle finit par l’apercevoir, Sa Mary, flottant dans les eaux -une chance !-. L’Égyptienne sourit tendrement et lança une extrémité de la corde vers sa capitaine, tandis qu'elle enroulait l'autre autour d'une barre pour faire pivots, avant de la donner à Lillian et de se placer juste un peu avant pour tirer. Espérons que son gros poisson voudrait bien mordre à hameçons !

« Ho ho ho, gloussa-t-elle à sa propre pensée, si madame veut bien nous faire grâce de sa présence ! »

Thétis se mit ainsi à tirer, pour aider sa glorieuse Capitaine à remonter à bord de son propre navire. Mais la tâche était fastidieuse. Et longue. Et pénible. Alors, l'égyptienne eut un sourire malicieux et souffla à la mousse :

« On va donner un peu de motivation à notre Dame Blanche... Dès qu'elle remonte, soit prête à courir te cacher ! » Puis, se tournant vers la mer : « Bellooooo ? J'ai entendu une chanson très gaie aujourd'hui ! Tu veux entendre ? La la la la la ♫ !

Hourra, hourra !

Louis de Nogaret,
Ordonne sur l'amphi !
Unis dans le succès,
Indemne à tout défits !
Suprème Nogaret !

Doué en dame aussi,
Elle ne veulent que lui !

Nous autres pirates,
Ordonnés par un roi,
Gardons le teint mat,
Acceptons tout d'sa voix !
Rapine, profits, tueries !
Et revenons en vie !
Trésors ! À nous les filles !

Houra, houra !

Ah la la la ! Tiens, je crois qu'elle remonte !♫
 » continua à chanter la seconde en baissant petit à petit le ton de sa voix, un grand sourire sur les lèvres. « La la la la la la, tiens toi prête à courir, la la la la !♫ »

_________________

♠️ Seconde du Hell Small Boat.♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lillian Vankurd

♠
avatar

Féminin
Messages : 44

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Dim 27 Mar - 12:48

L'énorme plouf avait tiré la petite Lillian de ses gesticulations et elle s'était immédiatement accrochée à la rambarde pour s'égosiller à appeler sa Capitaine qu'elle avait malencontreusement laissé tomber à l'eau. La rouquine était du genre à s'inquiéter pour un rien, aussi se faisait-elle déjà un sang d'encre en craignant que cette maladresse ne lui vailles une exclusion bien méritée de l'équipage. Et si Mary Bell se noyait ? Et si Mary Bell mourrait ? Et si le fantôme de Mary Bell venait la hanter de l'avoir tué d'une façon aussi bête ? Car nul doute que la petite mousse n'avait imaginé pour sa Capitaine une fin des plus nobles, où elle se battrait d'un combat à l'épée comme dans les histoires contre le méchant Nogaret et qu'à la fin elle tomberait du haut d'une falaise après avoir transpercé le ventre de son adversaire de sa lame. Alors oui, la petite mousse paniquait à l'idée de voir sa Capitaine périr d'une mort aussi bête, ivre et emportée par les flots. Ce n'était même pas une belle histoire. Serafin ne la raconterait jamais à la Taverne et la célèbre Mary Bell sombrerait dans l'oubli. Quelle horrible pensée !

Aussi, lorsque Thétis arriva pour lui tapoter gentiment la tête et lorsque la Capitaine demanda ce qu'elle faisait à l'eau, la rouquine fut plus que rassurée. Elle s'était attendue à des représailles et il n'y en avait pas. C'était assez étrange, néanmoins elle eut assez de bon sens pour ne pas expliquer comment Mary était tombée à l'eau et elle se contenta d'attraper la corde que lui lança la seconde. Les petits bras de la mousse ne tirèrent pas grand chose et ce fut sûrement Thétis qui fit tout le travail pour remonter Mary à la surface.

" Courir ? " demanda la petite Lillian, intriguée par les paroles de sa Seconde. Mais quand cette dernière commença à chanter, elle comprit et paniqua. " Oh Thétis non, non ! Tais-toi ! La Capitaine déteste M. Nogaret... Elle va te tuer ! "

Lillian était encore en train de tenter de faire des petits Chuuuts à la jeune femme lorsque la silhouette de Mary fit apparition, dégoulinante d'eau, sa face affichait un rictus que rendait plus terrible encore la pénombre de la nuit.... Lillian poussa un petit cri et lâcha la corde tout en reculant prudemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Bell

♠
avatar

Féminin
Messages : 462
Localisation : Dans les parages
Humeur : Sanglante

Carte aux trésors
Amis, ennemis, connaissances:
Baratin de haute importance:
MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Dim 24 Avr - 10:22

« Bonne... Fraiche, plutôt ! C'est vivifiant on va dire. Mais n'abusons pas des bonnes choses... » répondit Mary.

Elle brassait tranquillement l'eau pour faire du sur-place, attendant patiemment les secours. La pirate ne se posa même pas la question de savoir si elle en recevrait ou pas. C'était une telle évidence ! Thétis ne la laisserait jamais tomber... ou du moins, elle l'aiderait au moins à se relever. Elle n'eut même pas longtemps à attendre avant qu'un autre plouf se fasse entendre et que la voix de l'Égyptienne ne lui parvienne. Mary nagea un peu devant elle et attrapa la corde. Malgré ses mains trempées, elle s'assura une bonne prise et elle sentit qu'on la hissait. Jusque là, la situation était plutôt normale, voir comique. C'était quand même rare de voir un Capitaine remonter sur son navire... en le tirant par une corde. Mais soit ! Cela pouvait bien arriver. Même au meilleur. La preuve ! Mais ce qui suivit laissa Mary perplexe. Thétis lui annonça candidement qu'elle avait entendu un air et qu'elle voudrait le lui chanter. « Ah ? » fit-elle tout en continuant à tirer sur ses bras et pousser sur ses jambes. Il ne restait plus beaucoup de mètres à parcourir avant de retrouver le plancher ferme de son pont. Mais le fait que sa seconde se sente d'humeur chantante était quelque peu bizarre. Mary n'y était pas habituée. D'autant que la chanson qu'elle entonna faillait faire lâcher prise à la Capitaine. « Nom de Dieu ! » jura cette dernière en se rattrapant de justesse. Elle n'en croyait pas ses oreilles !

« Thétiiiis ! » hurla-t-elle, ce qui n'arrêta pas l'Égyptienne qui fredonnait joyeusement maintenant. « Arrête-moi ça tout de suite ! » continua-t-elle alors qu'elle grimpait de plus en plus vite.

La colère lui donnait des ailes. C'était une infamie ! Qu'on ose chanter la gloire de cet olibrius ! Sur son navire en plus ! C'était un crime de lèse-majesté ! Elle n'allait certainement pas laisser passer ça ! Thétis ou pas, l'Égyptienne allait recevoir sa correction !
Mary attrapa enfin la rambarde. Elle se hissa à bord, ruisselante, un rictus mauvais sur le visage.

« Petite effrontée ! »

Elle s'approcha de ses deux subordonnées et se plaça devant Thétis, à une distance tout fait raisonnable. La respiration saccadée, l'anglaise semblait fulminer. Elle réfléchissait à toute allure à la punition adéquate à donner. Récurer le navire de fond en comble avec une petite brosse ? Être de corvée de patates (si tant était qu'il y avait encore des tubercules à éplucher) ? Tout ça, Thétis l'avait déjà fait. L'avantage d'être passer par la case matelot. Cela lui permettait d'avoir un éventail de châtiments à distribuer aux mutines. Mais la punir elle, relevait du défi. Mary grimaça, lui donnant involontairement un air plus féroce encore. Puis soudain, elle eut une idée. Il n'y avait bien qu'une chose qui rendait son exotique Second mal à l'aise.

La pirate passa sa main dans son dos et attrapa son pistolet. D'un geste vif, qui envoya une petite pluie de gouttelettes sur tout le monde, elle dégaina et visa l'Égyptienne. Puis, tout aussi vite, elle jeta l'arme – inutilisable – vers Lilian et attrapa Thétis par la taille, collant leur deux corps au niveau du bassin. Mary se pencha alors vers sa proie, ses lèvres si près de celle charnues de sa complice qu'elle les frôlait à chaque mot prononcé :

« Je peux t'apprendre bien des chants qui seront plus doux à mes oreilles que cette ignominie. »

_________________

♠️ Capitaine du Hell Small Boat ♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thétis L'Égyptienne

♠
avatar

Féminin
Messages : 404
Localisation : Hell small Boat.
Humeur : Frivolle !
MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   Dim 1 Mai - 9:24

Était-il besoin de préciser que Thétis souriait ? Car elle souriait : la soirée était belle, la chanson avait eut l'effet escompté et sa glorieuse capitaine était remontée plus que rapidement sur le pont... et la visait. Oui, elle était dans la ligne de tire d'une arme, mais pas de n'importe quelle arme. Si ce soir la seconde mourrait, ce serait de la main de Mary Bell. Rien que ça, l'Egyptienne en était plus que ravie (encore qu'après l'avoir frôlé, elle avouait sans complexe que la mort par étouffement mammaire était de loin sa possibilité de trépas favorite).

Mais poudre humide, ce ne serait pas ce soir que ça arriverait. Dommage, pensa-t-elle brièvement en regardant l'arme tomber sur le pont. Elle redressa la tête et son sourire se figea dans un rictus stupide tandis qu'un sourcils se haussait de surprise alors que la main de sa capitaine coulait le long de ses reins. Ses yeux s'arrondirent. L'autre sourcils s'arqua quand Mary lui susurra ses mots et là, deux voix s'affrontèrent.

L'une qui hurlait -s'égosillait !- d'une voix rauque « oh, oui, continue !!! Apprends moi ! » tandis que l'autre s'indignait « Pas avec Mary Bell ! Petite impudente, qu'es-tu pour espérer souiller le corps sacré de ta dame blanche ? ». Thétis décida d'écouter la seconde voix. Excellent choix, acquiesça la seconde petite voix. Là, sa tête émit encore rapidement plusieurs solution pour s'en sortir. Mourir de bonheur, la, toute suite, maintenant ! S'évanouir, aussi, avait une bonne position. La dernière, et celle que l'égyptienne adopta naturellement, fut de trouver une excuse pour se défiler, rire inconsciemment et partir comme si de rien n'était, mais en chérissant et savourant cette chaleur qu'elle sentirait encore quelques secondes dans le bas de son dos. Parfait ! Il ne restait à présent plus qu'à mettre le tout en exécution.

Maintenant, précisons que le cerveau à de bien qu'il pense vite. Et qu'il imagine et rêve, beaucoup. Des fois, c'est triste, mais le corps à du mal à suivre. Mais ça, l’égyptienne n'y pensa pas. Ainsi, fière de ses résolutions, Thétis mit son plan en pratique. Commençons par l'excuse de défilement.

« Bleblbleblblebleblbl ! »articula-t-elle avec passion. Passons au rire inconscient. « Blib...bl. »

Car oui, s'il était facile de s'imaginer sortir avec brio de cette situation, la réalité était tout autre. Thétis était plus rouge qu'un poivron, sentait des bouffée de chaleur la transformer en brasero et ses jambes trembloter idiotement. De fait, c'était déjà un quasi-miracle si sa tête n'avait pas encore basculé en arrière, l'écume sur le coin des lèvres.

_________________

♠️ Seconde du Hell Small Boat.♠️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bouteille de rhum en fin de vie. [Thétis, Lilian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap à l'Ouest ! :: On embarque, matelot ! :: Le Hell's Ship :: Le Pont-